Benjamin Netanyahu annonce la fermeture de la chaîne Al-Jazeera et dit qu’il « ne peut pas accepter » les demandes du Hamas d’arrêter la guerre à Gaza

Benjamin Netanyahu annonce la fermeture de la chaîne Al-Jazeera et dit qu’il « ne peut pas accepter » les demandes du Hamas d’arrêter la guerre à Gaza
Descriptive text here

Le gouvernement israélien a « décidé à l’unanimité » de « fermer en Israël » la chaîne qatarie Al-Jazeera, a annoncé le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un message sur X, sans plus de précisions sur les mesures prises.

Le ministre israélien des Communications, Shlomo Karhi, a déclaré sur X qu’il avait « immédiatement signé l’injonction contre Al-Jazeera » qui « entre en vigueur immédiatement ».

Il a ajouté avoir assuré qu’Al-Jazeera “ne pouvait plus opérer depuis Israël” et accusé la chaîne de “menacer la sécurité” du pays.

Un ordre de saisie du matériel de la chaîne, signé par M. Karhi, a été immédiatement publié.

Selon ce document, des instructions sont données pour saisir « le matériel utilisé pour diffuser le contenu de la chaîne », détaillé dans une liste qui comprend des caméras, des microphones, des tables de montage, des serveurs informatiques, des ordinateurs, du matériel de transmission et des téléphones portables. .

Le directeur du bureau d’Al-Jazeera en Israël et dans les territoires palestiniens occupés, Walid al-Omari, a déclaré à la chaîne que la décision israélienne comprenait « l’arrêt de la diffusion d’Al-Jazeera en Israël, en arabe et en anglais et la fermeture d’Al-Jazeera en Israël et dans les territoires palestiniens occupés, Walid al-Omari, Bureaux de Jazeera à l’intérieur des frontières israéliennes », ainsi que « la saisie de matériel » et la coupure de l’accès aux sites Internet de la chaîne depuis Israël.

“Cette décision intervient après une campagne (…) menée par des ministres d’extrême droite” du gouvernement israélien, a-t-il précisé.

“La propagande”

L’armée israélienne a affirmé à plusieurs reprises que les journalistes d’Al-Jazeera étaient des « agents terroristes » affiliés au mouvement islamiste palestinien Hamas et à son allié le Jihad islamique à Gaza.

La chaîne nie ces accusations et accuse Israël de s’en prendre systématiquement à ses employés dans la bande de Gaza. Au moins deux journalistes d’Al-Jazeera y ont été tués depuis le début de la guerre le 7 octobre et le chef du bureau de Gaza a été blessé.

Le Parlement israélien a voté début avril une loi interdisant la diffusion en Israël de médias étrangers portant atteinte à la sécurité de l’État, un texte visant la chaîne qatarie.

Ce texte, approuvé selon une procédure accélérée et à une très large majorité (70 pour, 10 contre), permet au Premier ministre d’interdire la diffusion du média en question et de fermer ses bureaux.

M. Netanyahu a par le passé accusé Al-Jazeera d’être “un organe de propagande du Hamas et d’avoir participé activement” à l’attaque sanglante menée le 7 octobre par le mouvement palestinien dans le sud d’Israël. Cette attaque a fait plus de 1.170 morts, selon un bilan de l’AFP basé sur des données officielles israéliennes.

La vaste opération militaire menée en représailles par Israël dans la bande de Gaza a fait 34.683 morts, principalement des civils, selon un dernier bilan du ministère de la Santé du Hamas.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les pourparlers de paix se poursuivent, les frappes israéliennes contre Gaza également
NEXT Guerre en Ukraine | Washington appelle ses alliés à donner des systèmes Patriot à l’Ukraine