L’offensive israélienne sur Rafah « pourrait conduire à un bain de sang », prévient l’OMS

L’offensive israélienne sur Rafah « pourrait conduire à un bain de sang », prévient l’OMS
L’offensive israélienne sur Rafah « pourrait conduire à un bain de sang », prévient l’OMS

Une offensive terrestre de l’armée israélienne sur la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza, “pourrait conduire à un bain de sang”, a prévenu vendredi le chef de l’Organisation mondiale de la santé sur le réseau social.

• Lire aussi : Gaza : le mouvement étudiant contre l’offensive israélienne s’étend dans le monde

• Lire aussi : La situation alimentaire s’améliore légèrement à Gaza, selon l’OMS

• Lire aussi : L’otage israélien détenu dans la bande de Gaza est décédé

“L’OMS est profondément préoccupée par le fait qu’une opération militaire à grande échelle à Rafah, dans la bande de Gaza, pourrait conduire à une effusion de sang et affaiblir davantage un système de santé déjà à genoux”, écrit Tedros Adhanom Ghebreyesus, à propos de la ville où vivent 1,2 million de Palestiniens. pour chercher refuge.

Pour l’heure, l’armée israélienne continue de bombarder la ville, où le Premier ministre Benjamin Netanyahu veut lancer une offensive terrestre pour « anéantir » selon lui les dernières brigades du Hamas, mouvement qu’il considère comme terroriste ainsi que les Etats-Unis. et l’Union européenne.

Les Européens, l’ONU et les Etats-Unis, principal allié d’Israël, ont tous demandé avec force à M. Netanyahu d’abandonner une offensive terrestre sur la ville.

Outre le coût en vies humaines, une offensive serait « un coup dur pour les opérations humanitaires dans toute la bande de Gaza » car Rafah « est au cœur des opérations humanitaires », a prévenu vendredi le porte-parole du Bureau des affaires. de l’ONU (Ocha), Jens Laerke, à Genève.

Le 7 octobre, une attaque de commandos du Hamas infiltrés depuis Gaza dans le sud d’Israël a entraîné la mort de plus de 1.170 personnes, principalement des civils, selon un bilan de l’AFP établi à partir de données officielles israéliennes.

En représailles à l’attaque du Hamas, l’armée israélienne a lancé une offensive de grande envergure – aérienne puis terrestre – dans la bande de Gaza qui a fait jusqu’à présent 34 622 morts, en majorité des civils, selon le ministère de la Sécurité. Santé du Hamas.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Chambre des Représentants | Un élu du Texas inculpé de corruption et de blanchiment d’argent
NEXT Le Hamas, « le seul obstacle entre la population de Gaza et un cessez-le-feu »