un an après l’implosion du Titan, qui a fait cinq morts, enfin une explication ? – .

un an après l’implosion du Titan, qui a fait cinq morts, enfin une explication ? – .
Descriptive text here

Que s’est-il passé le 18 juin 2023, dans les profondeurs de l’Atlantique Nord ? La question reste toujours posée, près d’un an après la disparition du sous-marin Titan, avec cinq personnes à son bord, lors d’une expédition pour voir le Titanic. Le 23 juin 2023, cinq jours après le drame, le Canada annonce avoir ouvert une enquête pour tenter de comprendre le déroulement des événements ayant conduit à la disparition du submersible et à la mort de ses passagers.

Des chercheurs de l’université de Houston avancent une hypothèse, publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Science (PNAS) et relayée par Newsweek. Selon le magazine américain, les chercheurs « ont étudié comment des structures à parois minces peuvent se déformer en raison d’infimes imperfections de leurs matériaux », avançant ainsi l’idée que l’implosion serait due au matériau utilisé pour fabriquer la coque et à ses imperfections.

Le phénomène étudié ici est appelé flambage, c’est-à-dire une flexion qui se produit en raison d’une instabilité plastique lorsqu’une coque (en l’occurrence) est comprimée. Newsweek cite Roberto Ballarini, directeur de recherche et professeur de génie civil et environnemental, qui a déclaré dans un communiqué que « les imperfections de la fibre de carbone utilisée pour construire la coque du Titan, aggravées par les dommages accumulés lors des plongées précédentes du navire, auraient pu le rendre vulnérable et aurait finalement provoqué l’effondrement de la machine.

Fragilité aléatoire

Le Titan était fait de fibre de carbone, comme les voitures ou les avions. Ce matériau est très résistant mais peut se déformer en cas d’imperfection et s’il est soumis à une pression anormale. Selon Roberto Ballarini, « l’intégrité [du Titan] pourrait avoir été compromis par les dommages causés aux matériaux utilisés pour sa coque, accumulés au cours des nombreux voyages qu’il a effectués avant son effondrement.

Les chercheurs ont testé la résistance d’une coque en fibre de carbone déjà endommagée. Newsweek explique que « le flambage a peut-être commencé au niveau des imperfections les plus graves, mais comme les imperfections géométriques sont souvent réparties de manière aléatoire autour d’une coque comme celle du Titan, l’emplacement du flambage initial peut également être aléatoire ». » Il y a donc encore des recherches à faire avant de connaître précisément la localisation de la faille initiale et de confirmer cette hypothèse.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Vladimir Poutine propose Mikhaïl Mishustin comme Premier ministre
NEXT l’accélération de l’immigration renforce la présence musulmane