En Géorgie, la contestation ne faiblit pas malgré la répression policière

En Géorgie, la contestation ne faiblit pas malgré la répression policière
En Géorgie, la contestation ne faiblit pas malgré la répression policière

Publié le 2 mai 2024 à 15h59 / Modifié le 2 mai 2024 à 16h01

Drapeaux géorgiens, européens et ukrainiens. Et leOde à la joie, hymne européen, en boucle. Sur l’avenue Rustaveli, devant le parlement, centre du pouvoir à Tbilissi, des dizaines de milliers de Géorgiens ont de nouveau manifesté mercredi et un nouveau rassemblement est annoncé jeudi soir contre ce qu’ils appellent la « loi russe » : une loi qui exigerait des médias , les ONG et les groupes de réflexion recevant plus de 20 % de leur financement de l’étranger doivent être qualifiés d’« organisations poursuivant les intérêts d’une puissance étrangère ». Cette loi, adoptée en deuxième lecture mercredi au terme d’une session parlementaire houleuse au cours de laquelle plusieurs députés de l’opposition ont été exclus ou interdits de parole, doit encore faire l’objet d’un troisième examen par les députés d’ici à la mi-mai. Malgré le veto que la présidente Salomé Zourabichvili a promis d’imposer, le Rêve géorgien, le parti au pouvoir, dispose d’une majorité suffisante au Parlement pour passer en force. Un autre rêve saboté, partagé par plus de 80 % de la population selon les sondages : celui de l’intégration européenne.

Lire aussi : En Géorgie, la peur de la « loi russe » pousse la population dans la rue

Répression policière

Intéressé par cet article ?

Pour profiter pleinement de notre contenu, abonnez-vous ! Jusqu’au 31 mai, profitez de près de 15 % de réduction sur l’offre annuelle !

CONSULTER LES OFFRES

Bonnes raisons de s’abonner au Temps :
  • Accès illimité à tout le contenu disponible sur le site.
  • Accès illimité à tous les contenus disponibles sur l’application mobile
  • Plan de partage de 5 articles par mois
  • Consultation de la version numérique du journal à partir de 22h la veille
  • Accès aux suppléments et à T, le magazine Temps, au format e-paper
  • Accès à un ensemble d’avantages exclusifs réservés aux abonnés

Déjà abonné ?
Ouvrir une session

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Emmanuel Macron pose deux conditions avant l’envoi éventuel de troupes occidentales en Ukraine
NEXT Réponse du Hamas en attente d’une proposition de trêve