Attaque meurtrière à l’épée à Londres : des témoins racontent l’horreur

Attaque meurtrière à l’épée à Londres : des témoins racontent l’horreur
Descriptive text here

Plusieurs habitants ont été témoins de l’attaque sanglante qui a coûté la vie à un adolescent de 14 ans, mardi 30 avril, dans le quartier du Hainaut, à l’est de Londres. Ils parlent de cette journée terrifiante.

Le calme de la banlieue londonienne, bouleversé par une scène terrible. Plusieurs habitants ont été témoins de l’attaque sanglante qui a coûté la vie à un adolescent de 14 ans, mardi 30 avril, dans le quartier du Hainaut, à l’est de la capitale britannique.

Alors qu’il se rendait à l’école au petit matin, le jeune garçon a été tué de sang-froid par un homme armé d’une épée. Quatre autres personnes ont été blessées lors du trajet meurtrier de l’agresseur avant d’être transportées à l’hôpital. A ce stade, on ne connaît pas les raisons qui ont poussé cet homme à commettre le pire.

Le reste après cette annonce

Conduire une camionnette

Un riverain, qui a préféré garder l’anonymat, a affirmé que l’agresseur avait percuté une maison au volant d’une camionnette grise avant de s’en prendre aux victimes. “J’ai alors entendu des cris et un type a été poignardé au cou par le conducteur.” L’agresseur “a ensuite remonté sa voiture et a fait marche arrière” avant de prendre la fuite, a assuré ce voisin au Mirror.

Le reste après cette annonce

Également présent sur les lieux du crime, James Fernando, un autre résident, a déclaré qu’il montait la garde près du corps de l’adolescent juste après sa mort. « Je ne peux pas m’empêcher de penser à ce jeune garçon. Je ne peux pas m’empêcher d’imaginer son visage. La vie d’un enfant a été perdue. J’étais en train de prendre mon petit-déjeuner quand j’ai vu l’homme sortir d’un fourgon gris accidenté”, a confié cet homme de 39 ans à nos confrères.

Un visage fermé

Au cours de son parcours mortel, l’agresseur – dont les images le montrent vêtu d’un pull à capuche jaune – aurait fait plusieurs déclarations. « Il criait aux policiers et aux ambulanciers : croyez-vous en Dieu ? » a également expliqué une femme à la presse britannique. Sur d’autres photos, on peut le voir grimper au sommet d’une dépendance, sauter par-dessus des clôtures et tomber dans un jardin avant d’être maîtrisé avec un Taser vers 7h14, heure locale.

Le reste après cette annonce

Le reste après cette annonce

Evelina Deliu, une étudiante de 20 ans, a été témoin de son arrestation. « Il a fallu six ou sept personnes pour le rabaisser […] Il bougeait les jambes et essayait de s’enfuir. Ils ont dû le porter jusqu’à la voiture. Il n’y avait pas beaucoup d’émotion sur son visage.

Le suspect, âgé de 36 ans, était toujours hospitalisé, transporté hier soir dans une unité de soins juste après son interpellation. “Compte tenu de ses blessures, nous n’avons pas pu l’interroger”, a indiqué Louisa Rolfe, commissaire adjointe de la Metropolitan Police, précisant que le trentenaire n’était pas connu de la police. Pour l’heure, l’enquête tente de déterminer les mobiles de cette attaque meurtrière. Aucune piste n’est privilégiée à ce stade.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV EN VIDÉO | Mère catapultée d’un carrousel : trois entreprises condamnées à une amende de plus de 200 000 $
NEXT Guerre en Ukraine | Washington appelle ses alliés à donner des systèmes Patriot à l’Ukraine