La tisane de fenouil pour l’allaitement, c’est fini – rts.ch

La tisane de fenouil pour l’allaitement, c’est fini – rts.ch
Descriptive text here

Coup de tonnerre dans les maternités : l’Agence européenne des médicaments déconseille la tisane de fenouil aux femmes allaitantes et aux enfants de moins de 4 ans. La cause est la concentration d’estragol, une substance organique qui, à forte dose, est potentiellement cancérigène.

C’est une expérience largement répandue chez les femmes depuis des décennies : lorsque l’on décide d’allaiter son bébé, il est recommandé de boire du thé au fenouil pour favoriser la lactation. 14 février 2024, redressement: la Fédération suisse des sages-femmes s’explique sur son site internet que le thé au fenouil n’est plus recommandé aux femmes enceintes et allaitantes. C’est ce que recommande l’Agence européenne des médicaments suite à une l’évaluation des risques datant de mai 2023.

La quantité d’estragol impliquée

Le problème : l’estragol, un composé organique aromatique présent dans des plantes comme la mélisse, le basilic, le fenouil et l’anis. Des études réalisées sur l’impact de l’estragol sur la santé des rats et des souris et in vitro sur les cellules hépatiques humaines démontrent que bien que naturelle, cette substance est génotoxique chez l’homme et l’animal. Autrement dit, cela peut provoquer l’apparition de lésions au niveau de l’ADN.

Cancérogène chez l’animal, l’estragol doit être considéré comme un cancérogène possible pour l’homme. «À très forte dose, l’estragol peut provoquer des lésions au niveau des reins et du foie», explique Carole Fletgen Richard, infirmière-chef au service Femme-Mère-Enfant du CHUV, dans l’émission On en parle le 29 février.

Entre 1 et 600 fois la dose recommandée

L’étude de l’AEM, réalisée in vitro, démontre un taux d’estragol parfois très élevé dans les préparations de fenouil. Dans les perfusions étudiées, ce taux était compris entre 78 et 4633,5 microgrammes par litre. Cependant, la dose maximale recommandée est d’un microgramme par kilogramme de poids corporel. Par exemple, une femme de 60 kilogrammes ne devrait pas consommer plus de 60 microgrammes d’estragol par jour.

Par mesure de précaution, les femmes enceintes et les enfants de moins de 4 ans ne doivent pas consommer de produits contenant de l’estragol, la dose journalière autorisée étant difficile à contrôler. « Comme le taux d’estragol peut varier entre 1 et 600 fois la dose maximale recommandée, une tasse de tisane pourrait déjà s’avérer nocive pour la santé », explique Carole Fletgen Richard.

Un bouleversement culturel

Pour Carole Fletgen Richard, le fenouil et la maternité, c’est une vieille histoire : « Même s’il existe peu de preuves scientifiques démontrant que le thé au fenouil augmenterait la lactation ou réduirait les coliques des nouveau-nés, cela fait partie de notre culture locale.

Que dire aux mamans qui ont consommé beaucoup de thé au fenouil pendant l’allaitement ? L’infirmière en chef relativise : « Le but n’est pas d’affoler la population. L’étude a eu lieu in vitro, il n’y a pas encore eu d’études cliniques. L’important est d’être bien informé pour pouvoir faire des choix éclairés. C’est un principe de précaution. Il y a quelques années encore, on conseillait aux femmes qui allaitaient de boire de la bière !

>> Voir le sujet de 19h30 :

La tisane de fenouil est désormais déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes / 19h30 / 2 min. / hier à 19h30

Sujet radio : Isabelle Fiaux

Adaptation web : Myriam Semaani

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Au Royaume-Uni, vives polémiques sur la loi permettant de renvoyer les demandeurs d’asile au Rwanda
NEXT Israël élimine un autre haut responsable du Hezbollah au Liban