Exclusif. Le général Said Chengriha provoque un incident diplomatique extravagant en Arabie Saoudite en refusant d’accomplir la Omra

Exclusif. Le général Said Chengriha provoque un incident diplomatique extravagant en Arabie Saoudite en refusant d’accomplir la Omra
Exclusif. Le général Said Chengriha provoque un incident diplomatique extravagant en Arabie Saoudite en refusant d’accomplir la Omra

Le chef d’état-major de l’armée algérienne, Saïd Chengriha, a provoqué un incident diplomatique en Arabie Saoudite. Le patron de l’institution militaire algérienne a refusé un geste symbolique d’hospitalité qui lui était offert par les autorités saoudiennes : la réalisation d’une OMRA entièrement soutenue par le ministère saoudien de la Défense. Selon des sources diplomatiques proches de l’ambassade d’Algérie à Riyad, le cabinet du ministre saoudien de la Défense nationale a aimablement proposé à la délégation algérienne en visite en Arabie Saoudite et conduite par Said Chengriha depuis le 3 février de mettre à sa disposition un avion officiel qui les emmènera à La Mecque pour accomplir le rituel OMRA tout en bénéficiant du soutien complet et global offert par le bureau du ministre saoudien de la Défense nationale, le prince Khalid Bin Salman Bin Abdulaziz Al Saud. Mais à la grande surprise des autorités saoudiennes, Saïd Chengriha a refusé brutalement ce « geste d’hospitalité » arguant qu’il n’avait pas besoin d’accomplir la Omra.

Par ailleurs, Saïd Chengriha, attestent nos sources, a même donné pour instruction catégorique aux membres de la délégation qui l’accompagnait en Arabie Saoudite de ne donner aucune réponse favorable à « l’offre » saoudienne et aucun responsable algérien n’a été autorisé à s’y rendre. à La Mecque pour accomplir le rituel de l’OMRA. Cette attitude a grandement déconcerté le bureau du ministère saoudien de la Défense qui n’avait jamais été confronté dans le passé à une telle attitude observée de la part des responsables d’un pays musulman. En effet, selon nos sources, les autorités saoudiennes offrent aimablement et spontanément leur soutien à la réalisation de l’OMRA à toutes les délégations d’Etats musulmans se rendant sur le territoire saoudien en visite officielle dans le cadre d’un échange solennel et d’une relation bilatérale.

La réaction brutale de Saïd Chengriha a beaucoup intrigué les autorités saoudiennes et selon nos sources, Saïd Chengriha aurait agi ainsi pour manifester sa profonde déception à l’égard du prince héritier et Premier ministre d’Arabie Saoudite, Mohamed Ben Salmane, qui a refusé d’accorder une autorisation officielle ou voire audience privée du patron de l’armée algérienne qui a pourtant été chargé par le président algérien Abdelmadjid Tebboune de lui transmettre « un message personnel ».

Blessé par ce comportement apparemment jugé « méprisant », Saïd Chengriha a décidé de manifester son exaspération auprès des autorités saoudiennes en refusant leur hospitalité à La Mecque. Pour l’instant, cet incident n’a pas été rendu public, ni commenté, ni rapporté officiellement par les autorités des deux pays. Mais son caractère extravagant risque d’aggraver les malentendus entre Riyad et Alger.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV «J’étais un fou furieux, sans complexes»
NEXT Léo Reigne, aventurier lotet-garonnais, est décédé à 23 ans dans le massif du Mont-Blanc