Le Hamas diffuse une vidéo de « l’un des prisonniers de Gaza », une franco-israélienne de 21 ans

Le Hamas diffuse une vidéo de « l’un des prisonniers de Gaza », une franco-israélienne de 21 ans
Le Hamas diffuse une vidéo de « l’un des prisonniers de Gaza », une franco-israélienne de 21 ans

Par Le Figaro

Publié
il y a 43 minutes,

Mise à jour il y a 25 minutes

Mia Schéma. Photo Keren Schéma

Mia Schem participait au festival de transe Tribe of Nova comme quelque 3 500 personnes lorsqu’elle a été kidnappée le 7 octobre par des hommes du Hamas.

Le mouvement islamiste palestinien Hamas a diffusé lundi 16 octobre sur son compte officiel Telegram la vidéo de“l’un des prisonniers à Gaza” dans lequel apparaît une jeune femme parlant hébreu. Dans cette vidéo, impossible à authentifier immédiatement, on voit une jeune femme éveillée et allongée, recevant des soins au bras. La légende dit qu’elle a été kidnappée “le premier jour” de l’attaque du Hamas sur le sol israélien le 7 octobre. La jeune femme affirme être détenue à Gaza et demande sa libération, affirmant qu’elle est bien traitée. Dans une deuxième séquence, elle apparaît devant la caméra et dit qu’elle vient du centre d’Israël.

« Ils nous tirent dessus. S’il vous plaît, venez nous sauver !

Selon plusieurs médias, il s’agit d’une jeune franco-israélienne, Mia Schem, âgée de 21 ans. Un représentant de la famille, qui faisait partie d’un groupe de familles françaises qui ont appelé la semaine dernière le président Emmanuel Macron à les aider à libérer leurs proches disparus, a confirmé son identité à Reuters.

Mia a participé au festival de transe Tribe of Nova comme quelque 3 500 personnes lors de l’attaque du Hamas. La mère de Mia a raconté à France 24 qu’elle avait tenté de la contacter pendant des heures, en vain. La jeune femme aurait envoyé un dernier message à une amie avec qui elle se trouvait, disant : « Ils nous tirent dessus. S’il vous plaît, venez nous sauver ! Toujours selon France 24, Mia et ses amis ont tenté de s’enfuir en voiture, avant d’être rattrapés par les terroristes. “Quand elle a envoyé son dernier message, elle a été blessée”ajoute sa mère.

La chaîne américaine CNN affirme qu’un représentant de la famille de la jeune femme contacté a donné son accord pour diffuser la vidéo, que la plupart des médias se sont abstenus de publier.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV alerte maximale déclenchée face à une vague de froid inhabituelle
NEXT Huit (8) nominations au Conseil des ministres ce mercredi 21 février