Cette découverte pourrait aider à mieux traiter les migraines – .

Cette découverte pourrait aider à mieux traiter les migraines – .
Cette découverte pourrait aider à mieux traiter les migraines – .

Cette identification conduirait à la création de traitements plus efficaces comme le suggèrent nos collègues de Ouest de la FranceActuellement, les médicaments prescrits comme le paracétamol, l’aspirine et les anti-inflammatoires ne permettent pas de guérir mais réduisent les crises et leur intensité.

Améliorer le traitement de la migraine

Les migraines rendent la vie impossible aux personnes de tous âges et on estime qu’entre 12 et 20 % d’entre elles en sont atteintes. La maladie se manifeste par une douleur localisée dans la moitié du crâne et d’autres symptômes dans certains cas tels que des nausées, des vomissements ou une gêne au bruit et à la lumière. Cela explique pourquoi certains patients se réfugient dans l’obscurité et le silence lors des crises, dont les premiers signes sont appelés “aura” souffrant notamment de troubles de la vision ou de la parole.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Des scientifiques de l’Université de Copenhague affirment avoir découvert une voie dans le cerveau que ces signes précoces empruntent avant le début d’une migraine. Des tests ont été menés sur des souris et les résultats ont été publiés le 4 juillet 2024 dans la revue scientifique ScienceL’étude suggère que cette voie se produit à travers des fluides dans le cerveau, qui propagent une onde qui provoque des migraines et“aura”.

Martin Kaag Rasmussen, biologiste à l’Université de Copenhague et co-auteur de l’étude, explique qu’il a identifié « une voie de communication entre les systèmes nerveux central et périphérique qui pourrait expliquer la relation entre l’aura migraineuse et les maux de tête ».

Le « moyen de communication » Des cellules souches identifiées dans le cerveau des migraineux pourraient conduire à des traitements ciblés et plus efficaces pour soulager les crises. Maiken Nedergaard, co-auteur de l’étude, déclare : « Les résultats nous fournissent une multitude de nouvelles cibles pour supprimer l’activation des nerfs sensoriels afin de prévenir et de traiter les migraines et d’améliorer les thérapies existantes. ».

À l’avenir, les traitements pourraient être plus efficaces et apporter un meilleur soulagement aux patients.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 3115, un numéro d’urgence vétérinaire rapide et gratuit – .
NEXT 8 régimes à adopter pour vieillir en bonne santé, selon une étude – .