Le difficile retour au travail des patients atteints de cancer – .

Le difficile retour au travail des patients atteints de cancer – .
Le difficile retour au travail des patients atteints de cancer – .

EEn mars 2022, Hélène, alors âgée de 44 ans, reçoit un diagnostic de cancer du sein. Chargée de mission dans une mutuelle de santé, cette cadre installée en région parisienne quitte temporairement son emploi afin de se soumettre à un cycle « intense » d’analyses et de traitements quotidiens.

« J’ai été mise en arrêt maladie pendant six mois, le temps de subir une opération et une radiothérapie », se souvient Hélène. Au terme de ces six mois, conformément à ses souhaits, elle a décidé de retourner au travail. « J’avais avisé mon employeur de la raison de mon arrêt dès le diagnostic. Pendant ces six mois de traitement, j’ai été en contact permanent avec mes gestionnaires, afin de préparer au mieux mon retour. Mais le jour venu, je me suis effondrée au service de santé au travail. »

21% de ces femmes attendent deux ans avant de retourner au travail

En France, selon les travaux de Gwenn Menvielle, directrice de recherche Inserm et épidémiologiste à l’Institut Gustave-Roussy (Villejuif), Ines Vaz Luis, cancérologue dans la même équipe, et Agnès Dumas, sociologue et chercheuse Inserm, 21% des femmes ayant eu un cancer du sein ne travaillent pas deux ans après leur diagnostic.

Les raisons sont multifactorielles et ne dépendent pas seulement de leur état de santé. « Nous avons observé que les femmes plus âgées, dans des situations sociales plus défavorisées, dans des emplois physiquement plus difficiles, mais aussi qui ont eu recours à des traitements […] En savoir plus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’ANSM alerte sur les complications graves que peut entraîner le ballon Allurion – .
NEXT Le crack et la cocaïne explosent en Suisse et cela s’explique – .