les 2 produits apéritifs phares à ne surtout pas mélanger – .

les 2 produits apéritifs phares à ne surtout pas mélanger – .
les 2 produits apéritifs phares à ne surtout pas mélanger – .

De plus, c’est extrêmement difficile à digérer…

L’été est l’occasion de profiter d’apéritifs en famille ou entre amis en pleine nature. Bien sûr, on reste raisonnable : l’alcool est à consommer avec modération. C’est un principe de base souvent rappelé par les médias, le corps médical et les autorités sanitaires. Mais ce n’est pas la seule règle à respecter… “Mauvais pour la santé”, il faut également éviter l’association fréquente de deux produits apéritifs stars.

Le problème n’est pas le goût, bien au contraire, cette boisson et cet aliment se marient plutôt bien. En revanche, en termes de nutrition et de santé, il existe un réel risque. Et ce pour plusieurs raisons. D’abord, l’aliment en question est gras, très salé, riche en amidon et lorsqu’il est mélangé à une boisson alcoolisée et acide, il a tendance à fortement déshydrater l’organisme et à augmenter le risque d’avoir la gueule de bois le lendemain. Cette déshydratation provoque des maux de tête importants et une bouche sèche.

«Un autre aspect de cette combinaison est la dilution : lorsque vous mangez quelque chose, et que vous mettez un liquide dessus, vous diluez les sucs digestifs.“, explique le Dr Raphaël Perez, naturopathe, expert en rééducation nutritionnelle et auteur du livre Guide d’association de mets et de vins (éd. Exuvie). Cependant, la dilution des sucs digestifs perturbe gravement la digestion. D’une manière générale, «Combiner deux produits lourds à digérer n’est pas une bonne idée« car cela demandera deux fois plus de travail digestif. »Les personnes ayant une très bonne capacité digestive parviennent à digérer ce mélange du mieux qu’elles peuvent, au prix de grands efforts. D’autres n’y parviennent pas.“, prévient le naturopathe. C’est notamment le cas des personnes qui présentent des fragilités ou des pathologies intestinales.

Dans les bars, les restaurants ou même à la maison, il est souvent d’usage de servir de la bière avec un bol de cacahuètes… Et c’est justement cette association alimentaire qu’il faut éviter. Il en va de même pour le vin, qui est un produit très acide. Si vous souhaitez grignoter quelque chose avec votre verre de bière ou de vin, l’idéal est d’éviter les produits salés et féculents. On privilégiera les bâtonnets de légumes (tomates, concombres, carottes…), les crackers de sarrasin (la fécule de sarrasin est très digeste) ou le tzatziki.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Arsenic et plomb dans les tampons hygiéniques – .
NEXT Le crack et la cocaïne explosent en Suisse et cela s’explique – .