Campagne de vaccination des nouveau-nés et des nourrissons contre les infections à VRS pour la saison 2024-2025 – .

Campagne de vaccination des nouveau-nés et des nourrissons contre les infections à VRS pour la saison 2024-2025 – .
Campagne de vaccination des nouveau-nés et des nourrissons contre les infections à VRS pour la saison 2024-2025 – .

1. Rappel des traitements préventifs disponibles

Le palivizumab, Synagis®, est un anticorps monoclonal utilisé depuis de nombreuses années (autorisation de mise sur le marché en 1999) et indiqué pour prévenir les formes sévères d’infections à virus respiratoire syncytial chez les prématurés et les nourrissons à haut risque.

Le nirsevimab (Beyfortus®) est également un anticorps monoclonal et bénéficie depuis octobre 2022 d’une autorisation de mise sur le marché européenne pour une indication plus large : la prévention des infections des voies respiratoires inférieures causées par le VRS chez tous les nouveau-nés et nourrissons lors de leur première saison de circulation du VRS.

Enfin, le vaccin Abrysvo® a obtenu une autorisation de mise sur le marché européenne en août 2023 pour une indication : la protection passive contre les maladies des voies respiratoires inférieures causées par le VRS chez les nourrissons de la naissance à 6 mois après immunisation active de la mère pendant la grossesse. Les modalités d’accès à Abrysvo® ne sont pas encore connues et feront l’objet d’une communication ultérieure.

2. Populations éligibles à la vaccination contre les infections à VRS pour la saison 2024-2025

À propos du palivizumab

Pour rappel, la population éligible à la vaccination avec Synagis® comprend les enfants à haut risque d’infection par le VRS selon les critères suivants :

  • enfants nés à 35 semaines d’âge gestationnel ou moins et âgés de moins de 6 mois au début de l’épidémie saisonnière de VRS ;
  • enfants de moins de 2 ans ayant nécessité un traitement pour une dysplasie bronchopulmonaire au cours des 6 derniers mois ;
  • enfants de moins de 2 ans atteints d’une cardiopathie congénitale avec retentissement hémodynamique.

Par nirsevimab

L’analyse épidémiologique de Santé Publique France sur la circulation du VRS au cours de la saison 2023-2024 sur le territoire a permis de définir la population éligible à l’immunisation avec le médicament Beyfortus® pour la prochaine saison de circulation du virus.

Ainsi, la population éligible à la vaccination avec Beyfortus® au cours de la saison 2024-2025 comprend :

  • tous les nourrissons nés le 1er janvier ou aprèsest Janvier 2024 verser la métropole, la Guyane, la Martinique, Saint Martin et Saint Barthélemy ;
  • À partir de 1est Février 2024 verser Réunion et Guadeloupe ;
  • et à partir du 15 mars 2024 verser Mayotte.

3. Fourniture de médicaments : approvisionnement et gestion

Le médicament Synagis®, inscrit sur la liste des spécialités agréées pour les collectivités, est déjà disponible dans les établissements de santé publics et privés.

Le médicament Beyfortus® sera disponible en pharmacie en ville à partir de la semaine 35 pour la France métropolitaine, la Réunion, la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin et Saint-Barthélemy ; à partir de la semaine 33 pour la Guyane et à partir de la semaine 45 pour MayotteLe nirsevimab sera distribué par les grossistes via le circuit pharmaceutique traditionnel et sera couvert dans les conditions légales standard.

UN immunisation par le médicament Beyfortus® peut être proposé à tous les nouveau-nés dans les établissements de santé dotés de maternités à compter du 15 septembre 2024.

Le palivizumab et le nirsevimab seront mis à disposition dans les établissements de santé via les circuits d’approvisionnement traditionnels ou via les centrales d’achat ResaH et UniHA, qui proposeront des marchés publics pour ces deux spécialités pharmaceutiques. Le remboursement du médicament par l’Assurance Maladie et les modalités de déclaration des actes d’injection seront détaillés dans un avis de l’ATIH et transmis prochainement.

Source :

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Comment soutenir votre enfant s’il vit avec le VIH ? – .
NEXT Le crack et la cocaïne explosent en Suisse et cela s’explique – .