vaccination des femmes enceintes et des bébés

vaccination des femmes enceintes et des bébés
vaccination des femmes enceintes et des bébés

La Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches souhaite sensibiliser les femmes enceintes et les parents de bébés aux dangers associés à la coqueluche et encourage la vaccination comme mesure de protection.

La vaccination contre la coqueluche peut effectivement prévenir des hospitalisations et des décès, notamment chez les enfants de moins d’un an.

La région de Chaudière-Appalaches a été fortement touchée par une hausse des cas de coqueluche au cours des derniers mois, tout comme le reste du Québec. Depuis le début de l’année, plus de 600 cas ont été déclarés dans la région de Chaudière-Appalaches.

Recommandations pour les femmes enceintes

Il est fortement recommandé aux femmes enceintes de se faire vacciner contre la coqueluche à partir de la 26ème semaine de grossesse. En plus d’être sans danger pour les femmes enceintes et leurs bébés, le vaccin prévient jusqu’à 90 % des hospitalisations (neuf sur 10) et 95 % des décès (19 sur 20) liés à la coqueluche chez les enfants de moins de trois mois. Les femmes enceintes peuvent prendre rendez-vous pour se faire vacciner en appelant leur CLSC ou au 1 855 480-8094. (Du lundi au vendredi de 8h à 18h).

Le CISSS de Chaudière-Appalaches débute une campagne de suivi téléphonique auprès des femmes enceintes au 3e trimestre non vaccinées afin de les accompagner dans la prise de rendez-vous et de leur donner toutes les informations nécessaires pour protéger leur bébé contre la coqueluche.

Recommandations aux parents de jeunes enfants

Les premières doses contre la coqueluche sont administrées à deux, quatre et 12 mois de vie. Malgré les vacances d’été, il est important de ne pas prendre de retard sur les vaccinations prévues, surtout dans le contexte actuel. Cependant, il n’est jamais trop tard pour vacciner votre bébé. Une dose de vaccin est également requise entre quatre et six ans, entre autres pour éviter que ces enfants ne transmettent la coqueluche à un petit frère ou une petite sœur. Les rendez-vous pour ces vaccins sont disponibles sur clicsante.ca.

Recommandations pour les familles

La Direction de la Santé Publique souhaite également sensibiliser les familles comptant des personnes vulnérables aux complications de la coqueluche, soit les enfants de moins d’un an et les femmes enceintes au 3ème trimestre, à consulter rapidement si un membre de la famille présente des symptômes de coqueluche. coqueluche pour bénéficier des traitements appropriés si nécessaire. Si une personne vulnérable a été en contact avec une personne souffrant de coqueluche au cours des trois dernières semaines et ne présente aucun symptôme, elle doit contacter Info-Santé au 811 pour une évaluation de la pertinence d’obtenir un traitement préventif.

Enfin, toute personne ayant reçu un diagnostic de coqueluche ou présentant des symptômes de la maladie doit éviter tout contact avec les bébés de moins d’un an et les femmes enceintes en fin de grossesse.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Le crack et la cocaïne explosent en Suisse et cela s’explique – .