qu’est-il arrivé à l’acteur rendu célèbre grâce à “Buffy contre les vampires” et “Angel” ? – .

qu’est-il arrivé à l’acteur rendu célèbre grâce à “Buffy contre les vampires” et “Angel” ? – .
qu’est-il arrivé à l’acteur rendu célèbre grâce à “Buffy contre les vampires” et “Angel” ? – .

Vendredi dernier, la 63ème édition du Festival de Télévision de Monte-Carlo a été lancée en présence du Prince Albert II de Monaco. Comme d’habitude, plusieurs séries étaient en compétition. Et, cette année, David Boreanaz s’est vu confier la mission de présider le jury fiction. L’acteur, révélé par Buffy contre les vampires Et Ange, et son équipe de jurés ont dû départager les fictions en compétition en fonction de ce qu’ils ont vu lors des projections. Et ce en vue de la cérémonie de clôture du festival ce mardi soir où les prix seront remis aux lauréats.

Tatouage, costumes d’époque, gâteau : « La Petite Maison dans la prairie » a fêté ses 50 ans en compagnie de ses fans à Monaco

« Je suis honoré d’avoir été choisi pour présider le jury de fiction », déclare David Boreanaz. “Pour moi, le plus important était d’avoir rencontré d’autres jurés et qu’on ait pu trouver un juste équilibre. Ce sont des artistes, producteurs, réalisateurs et acteurs extraordinaires, et être dans cette pièce avec une telle énergie a été un moment fort pour moi.

Quel est votre rôle en tant que président du jury ?

« Si nous obtenons trois voix contre trois, j’ai le dernier mot. Mais je ne peux pas y opposer mon veto. Les choses se sont passées de façon très naturelle, en regardant une série ou un film, en parlant de ce qu’on venait de voir et chacun donnant son point de vue. Le plus important lorsqu’on fait partie d’un jury, c’est de s’écouter. On ne peut pas simplement dire : «Hé, c’est comme ça qu’il faut procéder !» . C’est un travail d’équipe. »

Qu’est-ce qui fait une bonne série selon vous ?

»C’est une combinaison de mise en scène, de jeu d’acteur, de valeur de production, de narration, de rythme, de cadence, de temps de mouvement, de montage, de ce qu’il faut garder, de ce qu’il ne faut pas garder. Parfois, des choses que les gens considèrent comme bonnes peuvent finir par ne pas fonctionner aussi bien. Et vous voyez qu’il faut toujours rechercher les meilleurs moments dans chaque pièce. Il faut aussi qu’elle suscite une émotion, qu’elle soit bonne ou mauvaise. C’est de l’art. Ce sont des gens qui se mettent en avant et c’est toujours difficile. Je respecte cela au plus haut degré. Nous l’envisageons donc sous différents angles. Ce que vous y apportez, votre énergie, ce que vous écoutez et ce que vous entendez. Il y a aussi l’énergie de la pièce, les autres gens qui regardent, la façon dont vous restez concentré et leurs réactions. Il y a donc beaucoup de choses à prendre en compte.»

Que pensez-vous de l’évolution du monde des séries TV ?

« Aujourd’hui, le développement de l’efficacité prend parfois le pas sur le processus créatif. Et je trouve ça un peu dommage car on veut garder l’esprit de la série. La collaboration est essentielle avec l’utilisation de nombreux types de scénarios d’attaque. Nous sommes aujourd’hui confrontés à l’intelligence artificielle et elle affecte nos travailleurs, nos équipes, nos ouvriers. Nous devons nous battre et être ensemble en tant que groupe artistique pour maintenir cet esprit.

Buffy contre les vampires, Ange, Os, L’équipe SEALquelle est votre série préférée dans laquelle jouer ?

« Chaque personnage que j’ai incarné à l’écran m’a apporté quelque chose. Toutes ces expériences ont fait de moi la personne que je suis aujourd’hui et ont des conséquences sur la façon dont j’aborde certains moments d’une scène.

Vous souvenez-vous de vos premiers castings ?

« Les processus de casting sont toujours terrifiants. Et j’étais très anxieux. Les jours qui ont précédé mes auditions ont été pénibles, je me suis toujours posé la même question : « Mais pourquoi ai-je choisi de faire ce métier ? » Mais ma force, c’était cette conviction d’être à la bonne place et de faire le travail qui me rendait heureux. Le premier rôle que j’ai vraiment réussi à décrocher au cinéma, c’était dans Les Évadés. J’étais le prisonnier qui arrive au quart du film. J’ai pu aller assez loin avec ce rôle. Et évidemment, il a été attribué à la bonne personne, au bon acteur. Pour y arriver, j’ai dû suivre tout un processus. J’ai apprécié mais c’était angoissant !

Êtes-vous fan de séries télévisées?

« J’aime les séries mais je n’en regarde pas beaucoup. Parfois, je regarde une série que j’ai déjà regardée et je m’en inspire pour un projet que je développe.

Quels sont votre top 3 ?

“Les Sopranos. Je pense que c’est l’une des meilleures séries jamais réalisées. Je viens de la côte Est et je suis italien. Alors, ça me parle. J’aime les dialogues, les jeux de mots, la narration, la valeur de la production. J’aime aussi Gunsmoke, le vieux western. Enfin, il y a Le filune série bien écrite et authentique.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Devenir représentant des usagers (RU) – .
NEXT Inauguration d’un nouveau service dédié aux maladies neurologiques rares – .