L’Ensemble canadien « Constantinople », un espace de dialogue entre différents styles musicaux traditionnels

L’Ensemble canadien « Constantinople », un espace de dialogue entre différents styles musicaux traditionnels
L’Ensemble canadien « Constantinople », un espace de dialogue entre différents styles musicaux traditionnels

Fès- L’Ensemble canadien « Constantinople », qui participe à la 27ème édition du Festival des musiques sacrées du monde de Fès, est un espace de rencontre et de dialogue entre différents styles musicaux traditionnels, a indiqué Kiya Tabassian, leader de la troupe. .

La troupe artistique travaille sur des écrits datant du Moyen Âge à d’autres périodes antérieures et travaille à les traduire en mélodies et pièces musicales uniques, a-t-il indiqué dans un entretien à la MAP, en marge de son concert « Traversées », initié dans le cadre de cette festival organisé du 24 mai au 1er juin sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Le chef de la troupe et joueur de « star », un instrument de musique d’origine persane, a souligné que « Constantinople » tente d’enrichir ses œuvres et ses projets artistiques musicaux à travers les tournées artistiques qu’elle entreprend dans différents pays du monde, ce qui permet lui de puiser dans différentes cultures pour rencontrer de nombreux musiciens.

L’ouverture de la troupe aux diverses cultures et civilisations lui permet de créer des projets musicaux intégrant les mélodies et paroles les plus belles et les plus sublimes des siècles passés, a-t-il ajouté.

Fondée en 2001, la troupe « Constantinople » donne chaque année plus de 200 représentations musicales aux quatre coins du monde, dans le but de partager la musique avec des publics appartenant à des pays et cultures différents et de mettre en valeur l’esprit d’ouverture.

L’artiste canadien a également partagé la programmation de rencontres qui renforcent l’échange d’expériences et d’expériences entre artistes musicaux et entre eux et le public, estimant qu’« il est très important de partager cette musique, créée par la troupe, avec le large public de tous les horizons ». dans le monde”.

Kiya Tabassian a également annoncé que la troupe commencerait bientôt à travailler sur un nouveau projet musical avec un groupe de musiciens de Corée du Sud, à travers lequel elle travaillera à intégrer un certain nombre d’éléments de la culture traditionnelle des peuples autochtones du Canada avec la musique traditionnelle de ce pays asiatique.

L’Ensemble canadien « Constantinople » a honoré, mardi dans le jardin historique de Jnane Sbil, le public de la 27ème édition du Festival de Fès des musiques sacrées du monde, avec un concert mémorable de chants conciliant amour et spiritualité.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT les hôpitaux du bassin de Thau devront à terme débloquer 1,5 M€ dans l’opération