Deux crânes de momies égyptiennes portent encore les cicatrices du cancer qui a causé leur mort

Deux crânes de momies égyptiennes portent encore les cicatrices du cancer qui a causé leur mort
Deux crânes de momies égyptiennes portent encore les cicatrices du cancer qui a causé leur mort

Les stries suggèrent également que d’anciens médecins ont tenté d’opérer l’un des deux individus, il y a plus de 4 000 ans.

Bien que le cancer touche aujourd’hui une proportion de plus en plus importante de la population, la maladie a toujours été endémique. Des cas de cancer des os ont même été diagnostiqués chez des dinosaures ! Pour l’humanité, la plus ancienne tumeur jamais découverte a touché un homme de Néandertal, il y a plus de 120 000 ans. Mais ce type de traces anciennes reste relativement rare. C’est ce qui rend si intéressante la nouvelle analyse de deux crânes égyptiens conservés au Duckworth Laboratory, le laboratoire anthropologique du département d’archéologie de l’université de Cambridge.

Ces crânes, âgés de 4 500 ans pour le premier et de 2 500 ans pour le second, portent les marques de maladies qui furent sans doute mortelles pour leurs propriétaires. Ces vestiges ont été réanalysés par l’archéologue italienne de l’Université de Tübingen (Allemagne) Tatiana Tondini et ses collègues, qui présentent leurs résultats dans la revue Frontières de la médecine. Les auteurs précisent qu’aucun autre os appartenant à ces derniers…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 86% à découvrir.

Vente flash

1€ par mois pendant 3 mois. Sans engagement.

Déjà inscrit? Se connecter

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Ma littérature est proche des peurs et des angoisses du quotidien »
NEXT Santé. Près de quatre femmes sur dix ne pratiquent pas suffisamment d’activité physique