Le nouvel album occitan de CXK marqué par la disparition du génie Albini

Le nouvel album occitan de CXK marqué par la disparition du génie Albini
Le nouvel album occitan de CXK marqué par la disparition du génie Albini

l’essentiel
CXK est un duo occitan dont le dernier album, « Castèls dins la luna », est une belle réussite marquée par la guerre et réalisé par le légendaire Steve Albini, décédé le 7 mai. A découvrir ce jeudi 30 mai au Metronum.

“Nous avons imaginé ce bilan à partir des questions qui se sont posées suite à l’invasion de l’Ukraine par les armées de Poutine : comment réagissons-nous lorsque nous sommes envahis ?” explique Paulin Courtial (chant et guitare)) qui forme avec Dimitri Kogane ce duo post-rock (pour faire court) qui a choisi de chanter en occitan – une langue forte et puissante qui va bien avec le teint de ces chansons abrasives et tranchantes. Le ton du disque, sombre et fascinant, part de l’idée d’une « transcendance mécanique » et destruction d’objets inoffensif qui tombent, détruisent, explosent : métaphore poignant de la fin brutale de la vie quotidienne des gens le jour de la guerre est là. Le rythme est martial, l’intention précise et la musique structurée au maximum pour laisser les voix exprimer les maux du monde et les révolutions intimes. Bien sûr, avoir un génie comme Steve Albini à la barre rend les choses plus faciles.

«Étonné par la rapidité avec laquelle il a compris ce que nous voulions»

Le fantastique producteur américain Steve Albini, qui a écrit avec Nirvana, PJ Harvey et les Pixies quelques-unes des plus belles pages du rock indie avant de disparaître subitement le 7 mai, a construit de bout en bout l’architecture sonore de cet album impressionnant : « C’était fait via un ami, Yves Roussel, qui avait ses coordonnées », explique Paulin. « Nous venons d’avoir une adresse email : nous avons envoyé notre premier album Direct, sorti en 2019 et un EP dans lequel on met beaucoup de nous-mêmes. Bien sûr, tout le monde a ri… Et puis c’est arrivé, chez moi, à Chicago.

Comment a travaillé cet incroyable artiste ? Quelles anecdotes a-t-il révélé sur Cobain, sur PJ Harvey, sur Dave Grohl ? Les questions pullulent et les réponses sont encore plus tendres que les histoires attendues : « Il n’en parlait pas beaucoup, il était dans l’instant, avec nous. Il a une façon très personnelle de travailler, très vite : une semaine/un album (ou presque). Il n’a pas d’ordinateur, il travaille à l’ancienne, de manière très organique, pour aller à l’essentiel des pièces. Ce qui nous a étonnés, c’est la rapidité avec laquelle il l’a fait. J’ai compris ce que nous voulions : il « visualise » immédiatement le son qu’il recherche et quand il fait une pause, il regarde des vidéos de chats sur son téléphone portable », confie Dimitri, qui avoue ne toujours pas pouvoir parler de Steve. Albini dans le passé.

CXK est le dernier groupe français avec lequel il a travaillé. Son talent majuscule continue de saisir nos cœurs et nos âmes.

CXK en concert jeudi 30 mai à 20h au Métronum (2, rond-point Madame de Mondonville) à Toulouse avec Lysistrata et Princesse Thaïlande. Prix ​​: 20 €. lemetronum.fr/billetterie
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT « Le super-héros de l’année » La série The Boys est imbattable, Amazon réalise un coup de génie