des millions d’enfants menacés par la rougeole

des millions d’enfants menacés par la rougeole
des millions d’enfants menacés par la rougeole

Il est essentiel de réagir rapidement à l’épidémie de rougeole, car le nombre de cas enregistrés cette année devrait bientôt dépasser le nombre total de cas enregistrés en 2023.

Copenhague / Genève / Paris, le 28 mai 2024 – Les cas de rougeole continuent d’augmenter en Europe, et le nombre de cas de rougeole enregistrés cette année devrait bientôt dépasser le nombre total de cas enregistrés en 2023, ont averti aujourd’hui l’OMS et l’UNICEF.

Selon les dernières données disponibles, au cours des trois premiers mois de 2024, 56 634 cas de rougeole et quatre décès ont été officiellement signalés dans 45 des 53 pays de la Région Europe – telle que définie par l’OMS. A titre de comparaison, sur l’ensemble de l’année 2023, 61 070 cas et 13 décès ont été signalés dans 41 pays.

Une maladie aux conséquences graves

La rougeole a un effet dévastateur sur la santé des enfants, les jeunes enfants étant les plus exposés au risque de complications graves.. Les taux d’hospitalisation élevés et l’affaiblissement à long terme du système immunitaire des enfants les rendent plus vulnérables à d’autres maladies infectieuses. Plus de la moitié des personnes ayant contracté la rougeole en Europe en 2023 ont été hospitalisées, soulignant le lourd fardeau qui pèse sur les individus, les familles et les systèmes de santé.

Même un seul cas de rougeole devrait constituer un appel urgent à l’action », a déclaré le Dr Hans Henri P. Kluge, directeur régional de l’OMS pour l’Europe. ” Personne ne devrait subir les conséquences de cette maladie dévastatrice mais facilement évitable. Je félicite tous les pays qui ont accéléré leurs efforts pour interrompre la transmission grâce à la vaccination de rattrapage. J’appelle tous les pays à prendre des mesures immédiatesmême lorsque la couverture vaccinale globale est élevée, pour vacciner les personnes vulnérables, combler les lacunes immunitaires et ainsi empêcher le virus de s’installer dans une communauté « .

Une augmentation inquiétante du nombre d’enfants non vaccinés

Près de la moitié des cas signalés en 2023 concernaient des enfants de moins de cinq ans, ce qui reflète une augmentation du nombre d’enfants non vaccinés contre la rougeole et d’autres maladies évitables par la vaccination pendant la pandémie de COVID-19. 19, associé à une lente reprise de la couverture vaccinale en 2021 et 2022.

Une augmentation des cas de rougeole est le signe évident d’un échec de la couverture vaccinale. Alors que les cas de rougeole continuent d’augmenter, nous avons besoin d’une action urgente du gouvernement pour renforcer les systèmes de santé et mettre en œuvre des mesures de santé publique efficaces pour protéger tous les enfants de cette maladie dangereuse mais évitable. “, dit Regina De Dominicis, directrice régionale de l’UNICEF pour l’Europe et l’Asie centrale.

Parmi les enfants de moins de cinq ans ayant contracté la rougeole en 2023, plus des trois quarts n’avaient reçu aucune dose de vaccin contre la rougeole. Environ 99 % de ces enfants n’avaient pas reçu les deux doses de vaccin assurant la protection requise contre le virus.

Des prévisions pessimistes pour l’année 2024

En 2023, plus de 300 000 cas de rougeole ont été enregistrés dans le monde et les chiffres rapportés jusqu’à présent en 2024 indiquent que le total de cette année sera égal, voire supérieur, à celui de 2023. Le virus est régulièrement introduit dans les pays et les continents, et des épidémies de cette maladie hautement contagieuse apparaîtront partout où le virus rencontre une population non vaccinée ou insuffisamment vaccinée.

Les pays qui ne connaissent actuellement aucun cas ou épidémie de rougeole devraient prendre l’initiative de se préparer à toute éventuelle importation du virus afin d’empêcher sa propagation à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Les pays actuellement confrontés à une épidémie devraient poursuivre leurs efforts pour vacciner toutes les personnes sensibles, intensifier la recherche des cas et des contacts et utiliser les données épidémiologiques pour identifier les lacunes dans la couverture vaccinale. afin que les programmes puissent garantir la protection des communautés touchées et la prévention de futures épidémies. L’UNICEF et l’OMS, ainsi que d’autres partenaires régionaux et mondiaux, continueront de soutenir ces efforts dans les pays.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV pourquoi vous ne devriez pas consommer cet édulcorant
NEXT Valady. Jean Couet-Guichot et Gaya Wisniewski, deux artistes en résidence dans la région