pourquoi conserver les produits ménagers dans leur emballage d’origine ? – .

pourquoi conserver les produits ménagers dans leur emballage d’origine ? – .
pourquoi conserver les produits ménagers dans leur emballage d’origine ? – .

Lorsque vous transférez le contenu d’un nettoyant pour sols ou d’un agent de blanchiment dans une bouteille en plastique, vous vous retrouvez à manquer des informations essentielles concernant la composition du liquide, les dangers qu’il représente et les instructions à suivre pour son utilisation.

Pour minimiser les accidents domestiques impliquant des substances chimiques, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) conseille fortement:

  • conserver les produits dans leur emballage d’origine afin de ne pas perdre les instructions et mises en garde indispensables aux centres antipoison ou aux professionnels de santé pour évaluer correctement le danger toxicologique et déterminer le traitement approprié ;
  • dans le cas où il est impératif de changer de récipient, noter lisiblement sur le nouveau récipient le nom du produit initial, préciser si une dilution a été réalisée et photographier le code UFI du produit (ce numéro unique à 16 chiffres, situé à côté du nom ou des mises en garde, est utilisé par les centres antipoison pour identifier le produit et sa composition) ;
  • si l’article a été acheté en gros, optez pour un contenant adapté, en réutilisant si possible l’emballage d’origine, et apposez l’étiquette fournie par le distributeur ou une marque indiquant les informations nécessaires (nom du produit, mode d’emploi, numéro de lot, etc. .);
  • placer les produits reconditionnés hors de portée des enfants, idéalement dans une armoire verrouillée ;
  • conservez les aliments et les boissons séparément des produits de nettoyage et évitez de mettre ces derniers au réfrigérateur.

Il est important de souligner

Après examen des appels reçus par les centres antipoison, leL’Anses a recensé 33 650 incidents dus au reconditionnement entre 2017 et 2021, ce qui correspond à environ 6 000 incidents par an. Dans la plupart des cas, les ingestions étaient soit asymptomatiques, soit de faible gravité.

Cependant, 108 incidents graves ont été signalés, dont 17 impliquant des enfants de moins de 15 ans. Cinq décès ont été signalés, dont celui d’un enfant de trois ans.

Se souvenir

Si une substance nocive est ingéréeil est impératif de contacter immédiatement :

– 15, 18 ou 112 (114 pour les personnes malentendantes) ;
– 01 45 42 59 59 pour contacter un centre antipoison (numéro d’urgence accessible à toute heure du jour et de la nuit, toute la semaine).

Source

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Vice Versa 2 revient au box-office américain
NEXT Valady. Jean Couet-Guichot et Gaya Wisniewski, deux artistes en résidence dans la région