Sylvie Tellier submergée par l’émotion à l’évocation du courage de sa mère dans “Sept à quatre”

Sylvie Tellier submergée par l’émotion à l’évocation du courage de sa mère dans “Sept à quatre”
Sylvie Tellier submergée par l’émotion à l’évocation du courage de sa mère dans “Sept à quatre”
Sylvie Tellier dans « Sept à Huit »
Capture d’écran

L’ancienne directrice générale de la société Miss France a évoqué son enfance et sa relation avec ses parents dans le portrait de la semaine ce dimanche 26 mai, diffusé dans “À huit septembre” sur TF1.

Miss France a longtemps été un rêve de petite fille pour Sylvie Tellier. Mais aussi pour sa famille. « Miss France, on la regardait chaque année à la télé avec ma mère et mes sœurs. C’étaient les belles robes, les paillettes, cet ensemble fantastique, les voyages à l’étranger. Je n’avais jamais quitté la France donc j’ai été touché par cette magie. comme elle l’a confié à Audrey Crespo-Mara lors de l’entretien pour le portrait de la semaine de “Sept à quatre” ce dimanche 26 mai.

Et revenant sur son couronnement de Miss France en 2002, Sylvie Tellier évoque aussi sa relation étroite avec sa mère. “Très vite, je cherche ma mère dans la chambre”, elle se souviens. En effet, ce soir de décembre, de ses parents seule sa mère est présente. Son père, comme dans la vie de la jeune femme, n’est pas présent. Et si Sylvie Tellier reste relativement discrète sur sa famille et son enfance, elle n’hésite pas à affirmer que son père n’a pas toujours fait partie de sa vie. « Père absent, voire en fuite »souligne-t-elle simplement.

Sylvie Tellier a été élevée aux côtés de ses deux autres sœurs en Vendée par une mère célibataire, “vendeuse de chaussures, elle gagnait un smic”, souligne Audrey Crespo-Mara. Un portrait rapide dressé qui ravive une admiration non feinte dans le regard de Sylvie Tellier. « Une mère courageuse », dit-elle de le définir avant d’être submergée par l’émotion et de ne plus pouvoir dire un mot. Et de tenter de reprendre, en essayant de cacher sa gêne : « Je vais y arriver ». « Maman s’est retrouvée toute seule à 40 ans et maman est en fait mon héroïne. Elle a tout fait pour que nous puissions continuer à avancer. » C’est enfin fait. Ses vœux se sont réalisés le soir de son élection. « Je tombe dans les bras de ma mère et je pleure parce que c’est aussi sa victoire. Je dis à maman : “Regarde, regarde ce que nous avons fait tous les deux. Regarde ce que j’ai fait grâce à toi » »se souvient Sylvie Tellier, encore une fois les larmes aux yeux.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Miley Cyrus aimerait mener une vie anonyme comme son personnage de la série Hannah Montana
NEXT Valady. Jean Couet-Guichot et Gaya Wisniewski, deux artistes en résidence dans la région