retrouvez les lauréats du Festival de Cannes 2024 – Libération

retrouvez les lauréats du Festival de Cannes 2024 – Libération
retrouvez les lauréats du Festival de Cannes 2024 – Libération

A l’issue de la cérémonie de clôture du 77ème Festival de Cannes, le jury présidé par Greta Gerwig a consacré le film de l’Américain. L’Indien Payal Kapadia repart avec le grand prix et l’Iranien Mohammad Rasoulof avec un prix spécial du jury.

Greta Gerwig et son jury ont vu les 22 films en compétition et on imagine que, comme nous, ils sont passés par toutes les nuances allant du soutien total au rejet le plus catégorique. Sauf qu’évidemment, il s’agit de coordonner les impressions et de trouver la bonne longueur d’onde pour aboutir à un palmarès qui frappe les esprits et surtout, comme l’année dernière avec Anatomie d’une chute par Justine Triet, satellites d’un film et d’un cinéaste pour au moins un an de cursus international spécialisé. Cette année, les heureux gagnants sont :

Palme d’Or

Anora par Sean Baker

Sean Baker transforme la démesure. Plein d’énergie et porté par le redoutable Mikey Madison, le film du cinéaste américain sur une jeune travailleuse du sexe tentant d’échapper à sa condition à travers un mariage heureux et plein de délices. Lire notre avis

grand Prix

Tout ce que nous imaginons comme lumière par Payal Kapadia

Et la lumière brille. Première indienne sélectionnée en compétition, la cinéaste surprend avec son premier long métrage de fiction magnifique et généreux sur un trio de femmes dont les chemins se croisent et s’entrelacent. Lire notre avis

Prix ​​du Jury

Émilie Pérez de Jacques Audiard

La chanson est lente. Avec des scènes hyper volontaires, le réalisateur français en fait trop dans cette comédie musicale improbable, où un trafiquant de drogue mexicain repenti change de sexe. Lire notre avis

Prix ​​de la réalisation

grande tournée par Miguel Gomes

Des colons irritants. Sur les traces d’une femme abandonnée traquant son futur fonctionnaire à travers l’Asie au début du XXe siècle, l’épopée hybride du cinéaste portugais est un triste échec. Lire notre avis

Prix ​​spécial du jury

Graines de figuier sauvage par Mohammad Rasoulof

Fable, vie, liberté. Métaphore de la situation de son pays, le film du cinéaste iranien aujourd’hui en exil suscite la paranoïa dans une famille au fil du mouvement de contestation et mêle la violence des images documentaires à la fiction. Lire notre avis Et son entretien

Prix ​​de l’actrice féminine

Collectif pour Karla Sofía Gascón, Zoe Saldana, Selena Gomez et Adriana Paz dans Émilie Pérez de Jacques Audiard

Prix ​​​​de l’acteur masculin

Jesse Plemons pour Sortes de gentillesse par Yorgos Lanthimos

Chelou tu es là ? Persistant dans des provocations vaines et de plus en plus gratuites, le cinéaste explore les vicissitudes du monde à travers trois portraits de psychopathes, sans jamais nous intéresser au sort de ses personnages. Lire notre avis Et son portrait

Prix ​​du scénario

La substance de Coralie Fargeat

Rides ou meurs. Le réalisateur français s’éclate avec une comédie choc et gore sur le vieillissement du corps féminin, avec Demi Moore en star du grand retour, tentant de lui redonner sa jeunesse grâce à un sérum aux effets secondaires monstrueux. Lire notre avis

Appareil photo doré

Armand par Halfdan Ullmann Tondel

Mention spéciale de la Caméra d’Or

Bâtard par Chiang Wei Liang

Nous sommes pleins de douleur. Malgré sa singularité, le film de Chiang Wei Liang, jeune cinéaste taïwanais, sur un travailleur migrant exploité, pousse un peu plus loin son pessimisme et sa dureté. Lire notre avis

Palme d’Or du court métrage

L’homme qui ne pouvait pas rester silencieux par Nebojsa Slijepčević

Palmier étrange

Trois kilomètres jusqu’au bout du monde par Emmanuel Parvu

Dans la Roumanie profonde, l’homophobie au kilo. Dans le cadre somptueux du delta du Danube, soit A trois kilomètres du bout du monde, Emanuel Parvu raconte, parfois de manière trop vivante, le rejet par tout un village d’un jeune garçon surpris en train d’en embrasser un autre. Lire notre avis

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le tribunal administratif de Montpellier annule le refus de la prime de précarité d’un hôpital
NEXT Cette bande dessinée qui révèle la fabuleuse histoire de Saint-Guilhem