une nouvelle façon d’extérioriser votre stress et vos sentiments

une nouvelle façon d’extérioriser votre stress et vos sentiments
une nouvelle façon d’extérioriser votre stress et vos sentiments

Tout droit venu des Etats-Unis, le Rage Ritual – traduit en français par « rage rituel » – arrive en France. Ce sont des retraites spirituelles pour les femmes au cours desquelles elles peuvent se libérer de leur stress, de leurs frustrations face aux inégalités et de leur haine du patriarcat. En tout cas, il est vendu comme tel par les organisateurs de ces cours.

Exprimer ses émotions en criant et en frappant dans la forêt

Et pour cela, la méthode détonne avec le cadre dans lequel sont proposées ces retraites : en pleine forêt, les femmes sont invitées à crier, casser et frapper avec un bâton, bref à se défouler, à évacuer leur colère. À la fin, les participants sont censés se réconcilier avec leurs émotions.

En France, les Rage Rituals commencent à émerger, notamment sur les réseaux sociaux, où l’on voit de plus en plus de vidéos montrant ce genre de scène. Sur TikTok, vous les retrouverez avec le hashtag #ragerituals.

@miamagik Je suis époustouflé par le pouvoir du #mirrorgazing #witchery #selflove ♬ son original – MiaMagik

Lorsque les gens font cela et se donnent la permission de libérer leur colère, leur capacité à éprouver de la joie augmente, indique Mia Banducci, une organisatrice de ces cours, qui se fait appeler MiaMagik sur TikTok, au média britannique L’indépendant. ElleLes gens sont capables de ressentir plus de bonheur et de plaisir, et ils rentrent chez eux avec plus de gratitude, de facilité et de paix.« Pour exprimer véritablement leurs sentiments lors des séances, Mia Banducci invite chaque femme à nommer les personnes qui les ont bouleversées, blessées ou maltraitées.

Séances coûteuses, jusqu’à 4 000 $ par jour

Si le cadre naturel, en forêt, laisse penser que la pratique est accessible à tous, c’est faux. Ces séances d’une journée coûtent entre 3 000 et 4 000 dollars. Sur son site weblà “fée spirituelle», comme se présente Mia Banducci, va encore plus loin que quelques jours. Elle propose, en France, une semaine de retraite pour des prix allant de 6 500 à 8 000 dollars.

Tout le monde n’adhère pas à la méthode. Mais pour ceux qui critiquent, l’organisateur a une réponse : «Il existe des émotions particulières acceptées dans le binaire de genre et que nous devons tous ressentir. Les hommes ont besoin de pleurer – et c’est très sain pour eux de pleurer – et les femmes doivent pouvoir se mettre en colère.

Mais d’où vient cette méthode ? De la thérapie de «Cri primal», développé par Arthur Janov dans les années 1970. Dans son ouvrage, le psychologue américain assure que la douleur psychologique peut être extériorisée par les cris.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La face cachée fête ses 20 ans, de passion, de partage et d’amour des disques
NEXT cette tique géante très dangereuse est présente dans le département