Dog apporte un nouveau soutien psychologique aux premiers intervenants du Yukon

Dog apporte un nouveau soutien psychologique aux premiers intervenants du Yukon
Dog apporte un nouveau soutien psychologique aux premiers intervenants du Yukon

Les premiers intervenants du Yukon ont accueilli un nouvel ami à quatre pattes dans leur équipe. La mission du chien Thorin sera d’apporter un soutien psychologique aux secouristes dans des situations stressantes.

Chaque jour, les premiers intervenants sont exposés à des traumatismes psychologiques et plusieurs de nos membres en souffrent.explique le chef des Services médicaux d’urgence (EMS) du Yukon, Gerard Dinn, qui décrit l’initiative comme différent et D’innovant.

Ce chien joue un rôle non seulement en aidant à traiter les blessures psychologiques, mais aussi en les prévenant.

Une citation de Gerard Dinn, chef des services médicaux d’urgence du Yukon

Thorin, dont le nom évoque un personnage de l’univers du Seigneur des Anneaux, est un labrador retriever qui a été dressé pendant plus de deux ans en Colombie-Britannique pour pouvoir détecter le taux de cortisol, une hormone du stress chez l’homme.

Thorin est pris en charge par le commandant et responsable du groupe de soutien des services médicaux d’urgence, Alison Harper.

Photo : Radio-Canada / Sarah Xenos

C’est le tout premier chien certifié par le programme COUSSINS, la Pacific Service Dog Society, sera accueillie au Yukon. Il travaillera avec les équipes des services médicaux d’urgence, le service d’incendie et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) sur tout le territoire.

Je peux voir la joie qu’il apporte à tout le monde ici et aux autres premiers intervenants. Cela me fait chaud au cœur et, jusqu’à présent, je me sens complet dans mon travailindique le responsable du groupe de soutien par les pairs pour SMEAlison Harper.

C’est elle qui fit toutes les démarches pour accueillir Thorin dans l’équipe et qui, le soir venu, le ramenait chez elle pour l’héberger.

Il a été formé pour détecter le stress et les niveaux élevés de cortisol chez les premiers intervenants, et il a été formé pour ramener ces personnes à un niveau inférieur.explique-t-elle, ajoutant que le chien peut, par exemple, s’allonger sur les genoux d’une personne pour l’aider.

>>>>

Ouvrir en mode plein écran

Thorin s’est entraîné pendant plus de deux ans en Colombie-Britannique avant d’être affecté aux équipes du Yukon.

Photo : Radio-Canada / Sarah Xenos

Nous devons faire plus qu’un groupe de soutien par les pairs, et c’est une première étapedit Alison Harper.

Elle explique que Thorin travaille d’abord pour les premiers intervenants. Il ne s’agit pas d’un programme destiné au public, mais le chien a eu l’occasion de se rendre à l’hôpital et il devrait y revenir pour rendre visite aux patients.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Valady. Jean Couet-Guichot et Gaya Wisniewski, deux artistes en résidence dans la région