Les Athéniennes, à Genève, « Le Métro de Gaza », au Théâtre de Vidy, à Lausanne : notre agenda culturel

Les Athéniennes, à Genève, « Le Métro de Gaza », au Théâtre de Vidy, à Lausanne : notre agenda culturel
Les Athéniennes, à Genève, « Le Métro de Gaza », au Théâtre de Vidy, à Lausanne : notre agenda culturel

Le Nouvel Opéra de Fribourg (NOF) se met au diapason des Jeux Olympiques en proposant deux représentations L’Olympiade de Vivaldi, dont l’action se déroule près de la ville d’Olympie, le jour des jeux. Le livret sert avant tout de prétexte à un formidable débordement mélodique où rivalisent amitiés trahies et amours contrariés. L’Irish Baroque Orchestra sera dans la fosse et Daisy Evans dirigera. JDB G.

« L’Olimpiade » et l’Orchestre baroque irlandais. Salle Balance, vendredi 31 mai et 1er juin à 19h30


Genève

Musique

Ils arrivent comme le doux parfum des premières soirées d’été, Les Athénéennes. Le festival genevois « de toutes les bonnes musiques », principalement jazz, classique et électronique, revient pour sa 13e édition, toujours avec l’Alhambra pour siège. Au programme, dix soirées, près de 30 concerts, sept DJ sets. A noter la venue du pianiste américain Stephen Kovacevich (ancien compagnon de Martha Argerich), du luthiste Thomas Dunford, amateur de reprises virtuoses, et de l’Orchestre de Chambre de Genève dans un ciné-concert autour du Symphonies idiotesces courts métrages Disney des années 1930 dont Trois petits cochons. Un cocktail coloré et remuant ! VN

Les Athéniens. Diverses localités, du 30 mai au 8 juin.

Montrer

Rarement une création à venir aura suscité autant de curiosité que cette plongée dans la vie de ces quatre rêveurs dans un coin de la France libertaire, de 1998 à aujourd’hui. Imaginé et mis en scène par Christian Geffroy Schlittler et ses excellents interprètes qu’il accompagne sur scène (Aline Bonvin, David Gobet, Julie-Kazuko Rahir), ce spectacle racontera comment « Alexandre, Caroline, Julien et Paul ont formé des stratégies personnelles et singulières de manière à n’atteignez jamais la sagesse, la maturité, le contentement. Nous sommes très satisfaits de cette « comédie méchamment nostalgique sur quelques êtres volatiles ». M.-P. g

“Les Schadock”. Théâtre Saint-Gervais, du 6 au 16 juin.


Valais

Dehors

C’est une destination prisée pour une escapade estivale : Champex-Lac, ses randonnées alpines, son eau miroitante, son cadre panoramique. Et ces jours-ci, il y a une raison supplémentaire pour y passer un après-midi ensoleillé, et ne pas manquer une visite au jardin botanique qui, en plus d’abriter des plantes de montagne et des rocailles fleuries, accueille des artistes en résidence. Cécile Giovannini et Jolan Chappaz, respectivement chercheur et écrivain, tissent en duo un dialogue interdisciplinaire sur notre rapport à l’art et à la nature. Des interventions visuelles, textuelles, sensorielles avec un titre qui laisse rêveur : Finalement, donc aujourd’hui, je t’aime. VN

“Au final, donc aujourd’hui, je t’aime.” Champex-Lac, jardin botanique Flore-Alpe, jusqu’au 25 octobre.


Vaudois

Musique

Cinq ans maintenant que la résidence artistique de La Becque fait des miracles au bord du lac Léman, à La Tour-de-Peilz. Pour célébrer le lustre, une journée complète (à partir de 5h du matin !) : le lever et le coucher du soleil seront accompagnés de la représentation, sous la garde de l’ensemble Alponom, de Vous êtes Origine, pièce pour cor des Alpes composée par Stephen O’Malley, grand rénovateur de métal. Dans la programmation étoffée, on notera également la présence, en journée, d’Okkyung Lee, violoncelliste. PS

La Becque. La Tour-de-Peilz, le 25 samedi à partir de 5h

Deux performances sonores, deux recherches dans les fondations. Lise Barkas, d’abord, qui manie la vielle, et en second lieu la cornemuse : on est ici dans une esthétique qui grince, mais qui parvient à créer de subtiles harmoniques à partir de frictions infinitésimales. Vincent Grimaldi ensuite : des manipulations au Revox qui créent des enveloppes électriques d’une chaleur étonnante. PS

Lise Barkas, Vincent Grimaldi. Lausanne, HumuS, samedi 25 à 20h30

Montrer

L’inimaginable se produit en boucle à Gaza. Des ruines et des cadavres par milliers. Le réalisateur Hervé Loichemol n’imaginait pas cette barbarie de sept mois déjà lorsqu’il se rendait à Jénine, en Cisjordanie, Le métro de Gaza. L’ancien directeur de la Comédie de Genève a co-écrit ce texte avec les acteurs palestiniens Nisbat Serhan, Yasmin Shalaldeh et Ahmed Tobasi du Freedom Theatre. Sur scène, une jeune Palestinienne de Haïfa recherche un homme rencontré dans le métro de Gaza, celui qui n’existe pas, mais que le plasticien Mohamed Abusal a imaginé en 2012. Ce spectacle est au cœur d’un week-end que le Théâtre de Vidy se consacre à la Palestine, à travers des projections de films et des rencontres avec des artistes. A.Df

« Le métro de Gaza ». Lausanne, Théâtre de Vidy, du 31 mai au 2 juin.

Vous habitez à Vevey ? Vous avez un talent, un coup de cœur, une colère que vous souhaitez partager avec un large public ? Alors peut-être participerez-vous mardi prochain au Journal de Vevey, par Edward Baer. L’humoriste accueille sur scène toutes les histoires personnelles et leurs auteurs, pour autant que l’intervention n’excède pas trois minutes. Déjà testé à Arles, Namur et Paris, le concept bénéficie de la fantaisie de cet artiste au grand cœur. M.-PG

“Le Journal de Vevey” d’Edouard Baer. Vevey, Théâtre du Reflet, mardi 28 mai à 20h

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les infections antérieures réduisent le risque de rhume
NEXT L’inquiétante invasion des moustiques tigres