« Même une coquille de noix suffit pour qu’elle ponde des œufs »

« Même une coquille de noix suffit pour qu’elle ponde des œufs »
« Même une coquille de noix suffit pour qu’elle ponde des œufs »

« Nous avons d’abord posé des balises au cimetière Saint-Denis. Nous étions contents, ça attrapait les moustiques. Mais en fait, il en reste encore. Nous avons ensuite organisé une distribution de 600 pièges à nidification dans le district Est. Là aussi, ils ont collecté des moustiques. Mais pas tout… “ Mercredi 22 mai 2024, en introduction à la réunion publique « Pas de quartier pour le moustique tigre », organisée au centre socioculturel de Touvent, Philippe Simonet, adjoint au maire de Châteauroux délégué à la santé, apparaît fataliste. « Nous avons des mesures pour réduire cette invasion, mais aucune solution technique pour l’éradiquer. »

Quentin Revel, chef de projet santé environnement au CPIE Brenne-Berry, ne promet pas de solutions miracles à la vingtaine de personnes présentes à la réunion publique. Il distille plutôt des gestes du quotidien. « Il faut instaurer une journée anti-moustique par semaine, avec une check-list à compléter. »

L’ARS et le CPIE Brenne-Berry diffusent une liste de bonnes pratiques à adopter pour stopper la prolifération du moustique tigre.
© CPIE Brenne-Berry

C’est à dire vide “tout ce qui peut contenir de l’eau” : gobelets de pots de fleurs, plis de bâches, jeux pour enfants, pluviomètres… Vraiment de tout. « Même une coquille de noix remplie d’eau suffit pour qu’elle ponde des œufs. » Pour les choses qui ne peuvent pas être vidées comme les gouttières et les regards d’eau de pluie, Quentin Revel invite à les nettoyer pour faciliter l’écoulement.

Le moustique prospère bien dans les zones urbaines en raison du manque de prédateurs naturels. « Il faut favoriser leur accueil en installant des nichoirs pour hirondelles et martinets ; en mettant du poisson dans les étangs… » Et particulièrement « n’abandonnez pas et diffusez l’information à vos voisins ».

Prochaine réunion publique, mardi 18 juin 2024, à 17 heures à la maison de quartier Est à Châteauroux.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cas de coqueluche en hausse, Canigou remesuré, tensions à l’hôpital… l’essentiel de l’actualité de la région
NEXT Trop « dure » pour le cœur, cette boisson ne doit absolument pas être emportée dans l’avion