Une nouvelle technique de radiothérapie est en cours de développement au Luxembourg

Une nouvelle technique de radiothérapie est en cours de développement au Luxembourg
Une nouvelle technique de radiothérapie est en cours de développement au Luxembourg

Retenir sa respiration pour se protéger des lésions cardiaques : c’est la technique qui est désormais proposée aux patients du Centre François Baclesse à Esch-sur-Alzette. Appelé « Deep Inspiration Breath Hold », « traitement d’inspiration bloquée » en français, ce procédé est unique au Luxembourg, a annoncé la structure dans un communiqué.

Cela concerne particulièrement les personnes atteintes d’un cancer du sein. Utilisée pour détruire les cellules cancéreuses tout en préservant les tissus et organes environnants, la radiothérapie n’est pas sans répercussions dans le cadre de cette pathologie. «La préservation du cœur et des sous-structures cardiaques, du fait de sa proximité avec la zone à traiter, est rendue plus difficile», explique le Centre.

Bloquer sa respiration pendant vingt secondes n’est pas toujours facile dans des conditions normales ; ajoutez à cela le stress du traitement, parfois l’âge du patient… C’est pourquoi un travail d’accompagnement est nécessaire en amont.

Stéphane Ciota

Assistante technique médicale en radiologie

Grâce à la technique d’inspiration bloquée, le cœur et les poumons peuvent être mieux protégés des rayons. En gonflant sa cage thoracique, la patiente éloigne ses organes du sein traité. « La radiothérapie est administrée lorsque la patiente, après avoir pris une profonde inspiration, retient sa respiration une vingtaine de secondes à plusieurs reprises au cours de la séance », décrit l’établissement de santé.

Déjà 30 patients bénéficiant

Si la méthode paraît « simple », sa mise en œuvre est bien plus complexe, prévient le Centre François Baclesse. En effet, elle doit être associée à une formation adaptée du personnel soignant, mais aussi à un « coaching » des patients, afin de « s’assurer de leur compatibilité avec la méthode ». Une trentaine de personnes ont déjà bénéficié de cette démarche, proposée bénévolement.

Cette technique nécessite l’utilisation d’équipements de dernière génération. © PHOTO : Centre François Baclesse

« Retenir sa respiration pendant vingt secondes n’est pas toujours facile dans des conditions normales ; ajoutez à cela le stress du traitement, parfois l’âge du patient… C’est pourquoi un travail d’accompagnement est nécessaire en amont pour préparer au mieux les patients à cet exercice », explique Stéphane Ciota, assistant technique médical en radiologie.

De plus, la technique d’inspiration bloquée nécessite une extrême précision et l’utilisation d’équipements de dernière génération pour mener à bien le traitement. Pour le proposer à ses patients, le Centre François Baclesse a investi dans trois nouveaux appareils de radiothérapie de pointe, équipés de caméras optiques, permettant de limiter les effets secondaires tout en améliorant la sécurité.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ferveur dans le « Requiem » de Fauré à Lausanne
NEXT l’hôpital impose à nouveau le port du masque