À l’avenir, les parents pourront-ils choisir l’ADN de leur enfant ? – .

À l’avenir, les parents pourront-ils choisir l’ADN de leur enfant ? – .
À l’avenir, les parents pourront-ils choisir l’ADN de leur enfant ? – .

Dans le film Bienvenue à Gattaca par Andrew Niccol, la société prône la perfection génétique. Les couples ont recours à la procréation médicalement assistée plutôt qu’à la reproduction naturelle, garantissant ainsi à leur progéniture les meilleures dispositions génétiques pour leur vie future. Science-fiction ou vision prémonitoire de ce qui nous attend ?

Une sélection d’embryons

Evelyne Heyer précise qu’à l’heure actuelle, nous sélectionnons les embryons sans qu’il y ait aucune manipulation de l’ADN. L’anthropologue comprend l’utilité de la sélection dans le cas de parents porteurs d’une maladie génétiquepour éviter que l’enfant soit atteint d’une maladie génétique connue, nous trierons les embryons et nous prendrons celui qui a l’ADN qui ne porte pas la maladie « . Ce dernier précise également que c’est le seul cas de tri d’embryons autorisé par la loi de bioéthique en France. En revanche, dans d’autres pays, il est possible de choisir le sexe de l’enfant » Il y a des pays où on choisira de garder des garçons plutôt que des filles, donc on choisit parmi les embryons possibles, certains embryons en fonction de leur ADN. « . Plus étonnant, il est même possible aux Etats-Unis de choisir la couleur des yeux de son futur enfant, mais pour cela, il faudra payer !

Si vous voulez connaître la particularité en Israël pour le 5ème enfant, si vous avez déjà eu 4 enfants du même sexe, la suite vaut la peine d’être écoutée…

Les Savanturiers Écoute plus tard

En lisant écouter 4 minutes

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Santé : la progression inquiétante des « tiques géantes » en France : Actualités
NEXT une nouvelle campagne de vaccination dans les collèges en septembre