Les concerts fusion de la 25e édition promettent d’enflammer les scènes

Avec 25 ans d’existence, le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira ne cesse de gagner en notoriété sur la scène des musiques du monde.

C’est parce que ce festival pas comme les autres se distingue par son concept unique de fusions originales. Fusionnant les rythmes Gnaoua avec les musiques du monde entier, c’est cette idée unique qui fut à l’origine de la création du Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira. Et dès l’origine, le Festival s’est imposé comme un laboratoire musical à ciel ouvert, qui accueille chaque année les expérimentations les plus audacieuses, les plus improbables, pour le plus grand plaisir des mélomanes et des festivaliers en quête de sons nouveaux et originaux. . d’une expérience unique.

Cette année, à l’occasion de la célébration de la 25ème édition du Festival, en plus du concert d’ouverture qui est une nouvelle création du Festival, 5 concerts fusion sont proposés, avec des talents venus d’Afrique du Sud, d’Espagne, des Etats-Unis. , la France, le Mali et le Sénégal, pour se confronter aux Maâlems Gnaoua, passés maîtres dans l’art de mêler leur répertoire à celui des musiciens du monde entier.

Des instants d’alchimie exceptionnelle en perspective !

L’UNIVERSEL AU PLURIEL

MAÂLEM MOHAMED KOUYOU, RHANI KRIJA, GUIMBA KOUYATÉ, JON GRANDCAMP, KIKE PERDOMO, MEHDI CHAIB & HBS TROMPETTE – Maroc, Mali, Espagne, France

Après une performance explosive lors du concert d’ouverture de la 24ème édition du Festival, Mohamed Kouyou s’apprête à récidiver lors de ce nouveau concert, fruit d’une résidence où rigueur et audace vont de pair. Et pour cause, prenez deux percussionnistes de génie : le Marocain Rhani Krija, qui connaît bien des stars comme Sting, Herbie Hancock ou Al Di Meola, et le Français Jon Grandcamp qui puise son inspiration dans la musique africaine, la soul et le funk, les mettent face à face avec le jeu ascétique du trompettiste HBS Trumpet, les mélodies envoûtantes du sax de Kike Perdomo et enfin le talentueux guitariste électrique, le Malien Guimba Kouyaté ! Il y a un dialogue entre des tributaires artistiques et culturels qui s’écoutent, échangent, fusionnent et nous émerveillent.

SOUFFLE D’AFRIQUE
MAÂLEM ABDELMALEK EL KADIRI ET ALUNE WADE – Maroc, Sénégal

C’est la rencontre entre deux talents exceptionnels. La première, Alune Wade, est habituée aux collaborations prestigieuses : Youssou N’dour, Cheick Tidiane Seck, Bobby McFerrin, Joe Zawinul, Aziz Sahmaoui et Marcus Miller. Virtuose de la basse, compositeur et chanteur sénégalais, Alune…

Wade croisera des notes avec le jeune Maâlem Abdelmalek El Kadiri, fils spirituel des plus grands maîtres Gnaoui tels que le Maâlem Abdallah Guinée, le Maâlem Abderrahman Paca, le Maâlem Cherif Regragui et bien d’autres.

MAROC / SÉNÉGAL, ENCORE ET TOUJOURS
ABLAYE CISSOKO ET MEHDI QAMOUM

Il est probablement l’un des meilleurs joueurs de Kora au monde. Avec son jeu musical clair et moderne, Ablaye Cissoko fait partie de la nouvelle génération d’artistes sénégalais incarnant la rencontre entre traditions mandingues et création musicale contemporaine.

Mehdi Qamoum puise dans ses racines et le riche héritage musical de son pays : Gnaoua, Houara, Isemgan, Reggada, Daqqa merrakchiya… se retrouvent propulsés vers la modernité grâce à son guembri électrique. Une conversation musicale entre deux artistes authentiques et actuels.

HAUTE INTENSITÉ
MAÂLEM TARIQ AÏT HMITTI ET BCUC

Héritier du clan « Hmitti », Tariq fait partie de cette nouvelle génération d’artistes nourris par la tradition Gnaoui mais très ouverts à l’innovation et aux autres formes de musiques à travers des fusions entre la musique Gnaoui et d’autres rythmes occidentaux, comme la musique électro sur laquelle il a travaille depuis 2011. Pour cette 25ème édition du Festival, il affronte une véritable bombe musicale, le groupe sud-africain BCUC. Entre sonorités africaines, Soul, Punk Rock… Un concert qui s’annonce d’une rare intensité.

CONNEXIONS À TRAVERS L’ATLANTIQUE
MAÂLEM HAMID EL KASRI ET BOKANTÉ – ​​MAROC, ÉTATS-UNIS

La rencontre entre Hamid El Kasri et Bokanté semble évidente. Deux artistes aux performances vocales exceptionnelles (Hamid El Kasri et Malika Tirolien), une instrumentation atypique qui explore la richesse des sonorités créoles et la profondeur spirituelle de la musique Gnaoua. En 2018, Hamid El Kasri ouvre le Festival en fusion avec le célèbre groupe de Jazz Jam basé à Brooklyn, les SnarkyPuppy. Ce même groupe dont le directeur musical Michael League est l’initiateur du projet Bokanté. Réunions de famille.

La 25ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde accueillera plus de 400 artistes lors de 53 concerts au total. Une programmation riche et avant-gardiste, qui place les fusions au cœur de son dispositif et propose au public un large éventail de musiques et d’expérimentations sonores originales. Venez à Essaouira, du 27 au 29 juin, célébrer le premier quart de siècle de cette grande fête de la fraternité, dans une ambiance unique au monde.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV ALS League et Serviceplan célèbrent les 10 ans de l’ALS Bucket Challenge, mais sans ses créateurs
NEXT Alerte mondiale sur les médicaments falsifiés contre le diabète et l’obésité