D’une maîtrise de sociologie au CAP boulangerie, Adèle ouvre une boulangerie bio à Moissac

D’une maîtrise de sociologie au CAP boulangerie, Adèle ouvre une boulangerie bio à Moissac
D’une maîtrise de sociologie au CAP boulangerie, Adèle ouvre une boulangerie bio à Moissac

l’essentiel
Le pigeonnier de la rue Poumel à Moissac (Tarn-et-Garonne) reprend vie avec une nouvelle boulangerie artisanale, Le Fournil du Pigeonnier, dirigée par Adèle Morineau, 28 ans, ancienne étudiante en sociologie et passionnée de produits bio.

Depuis mercredi 15 mai, le pigeonnier du 4, rue Poumel à Moissac a enfin repris du service. Cette magnifique bâtisse centenaire a été rénovée il y a une douzaine d’années par le menuisier moissagais Jérémie Barbe avant de devenir un petit restaurant qui a trouvé sa clientèle, dans ce lieu formant une petite agora tranquille à quelques pas du centre-ville. L’expérience gourmande est en stand-by depuis plusieurs mois, dans l’attente d’une nouvelle aventure gustative. Pour ce nouveau départ, nous restons dans le secteur alimentaire, avec l’ouverture d’une boulangerie artisanale : le Fouril du Pigeonnier.

Une trajectoire hors du commun

Derrière chaque nouvelle initiative, on retrouve un parcours, un chemin de vie, celui d’Adèle Morineau, une jeune Perpignanaise de 28 ans. Son parcours aura été extraordinaire, avec à la fois la soutenance d’un master en sociologie et la préparation d’un CAP en boulangerie. C’est cette deuxième voie qu’elle a choisi avec une exigence : travailler des produits biologiques et naturels, à base de levain, en circuits courts. Elle s’est formée au métier à travers diverses expériences, notamment des stages dans la région toulousaine, où elle a de la famille, et une année dans le Vaucluse. Elle cherchait, avec son compagnon (qui était lui-même stagiaire menuisier chez Jérémie Barbe), à ​​s’installer non loin de Toulouse mais dans une région où l’on trouve encore de vrais paysans meuniers.

Un endroit parfait

Le pigeonnier inoccupé de Moissac, qui lui a été offert par la municipalité, constitue le lieu idéal, à un carrefour stratégique de la ville (au pied de la Maison de l’emploi et de la solidarité), et au coeur d’un territoire. bien approvisionné en fournisseurs de matières premières de qualité. « Malheureusement, près de Perpignan dans ma région, on ne trouve plus d’agriculteurs meuniers à cause des sécheresses récurrentes », déplore Adèle, qui sent poindre les effets du réchauffement climatique.

En lien avec les acteurs locaux

Une conscience écologique et sociale qui l’amène naturellement à travailler avec les acteurs locaux de la meunerie et du maraîchage : le Gaec de Laval Haut à Cazes-Mondenard, la ferme Saint-Isidore à Bourret et la ferme de l’Estang à Moissac, toutes certifiées en agriculture biologique. Adèle et sa boulangerie proposent toute une gamme de pains de caractère au levain naturel, portionnés, fabriqués sur place, à base de farines bio et locales, ainsi que des snacks sucrés et salés.
Il est ouvert du mardi au vendredi de 11h à 13h et de 16h à 19h, le samedi de 8h à 13h. Informations : [email protected]page Facebook du Fournil du Pigeonnier.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Comment expliquer l’apparition de maladies infectieuses sur la planète ? – rts.ch – .
NEXT « la vie fantastique » de la violoniste Sandra Kong