Luz-Saint-Sauveur. Les yeux pleins d’étoiles

Luz-Saint-Sauveur. Les yeux pleins d’étoiles
Luz-Saint-Sauveur. Les yeux pleins d’étoiles

L’exposition du photographe Jean-François Graffand, « Echos du Ciel », installée dans la salle voûtée de la Maison de la Vallée jusqu’au jeudi 30 mai, invite à travers les images à redécouvrir et réinstaller le ciel nocturne dans le paysage, à s’arrêter, à regarder. vers le haut, pour rappeler l’émerveillement que nous avons tous ressenti une nuit face au ciel étoilé. Sensibilisé, le regard rapproche à nouveau la Terre et le Ciel, pour rappeler la beauté de la nuit et nous inciter à la préserver. Certes pour voir les étoiles, il faut souvent rester éveillé et avoir du beau temps, ce qui n’est pas le cas actuellement, mais ce n’est pas tout.

Le ciel nocturne disparaît. L’expansion des villes et de leurs lumières diffuse un voile lumineux de plus en plus intense entre les étoiles et nous. C’est pourquoi nous avons créé des réserves de ciel étoilé, cinq en France dont celle du Pic du Midi, la première et la plus ancienne.

Certaines villes et villages éteignent désormais leurs lumières avec un autre avantage : un gain financier face à la hausse des prix de l’électricité. C’est le cas de Luz, Esquieze, Sazos, Grust mais aussi Argelès, Séméac… Et les grandes villes partout en France font de même.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Valady. Jean Couet-Guichot et Gaya Wisniewski, deux artistes en résidence dans la région