« Dans les coulisses du Festival de Cannes, entre film sur le privilège masculin et biopic de José Bové »

« Dans les coulisses du Festival de Cannes, entre film sur le privilège masculin et biopic de José Bové »
« Dans les coulisses du Festival de Cannes, entre film sur le privilège masculin et biopic de José Bové »

LA CHRONIQUE – Chaque semaine, pendant Le Figaro, notre chroniqueur ironise sur l’actualité. Aujourd’hui, il imagine une plongée dans les arcanes du Festival de Cannes.

J-150. Thierry Frémaux, délégué général du festival, sélectionne les films en compétition. Il « veille à faire un festival sans polémique », notamment « en termes de choix (1) ». Sont donc éliminés tous les cinéastes non consensuels, tous les films susceptibles d’agacer les journalistes du Téléramaautant de scénarios qui ne sont pas conformes aux commandements moraux de l’époque et, surtout, tout ce qui pourrait déplaire à une minorité bruyante.

J-30. Par souci de professionnalisme, les 500 membres de la délégation de France Télé arrivent à Cannes un mois à l’avance, histoire d’avoir le temps de se repérer.

Jour 1. Lors de la cérémonie d’ouverture, Camille Cottin a choisi de choquer : elle a lancé un plaidoyer contre le patriarcat. Sa conclusion : Il y a suffisamment de gens qui veulent dire aux femmes comment elles doivent vivre ! Eh bien, évidemment, il y a des limites à la liberté : les femmes ne devraient pas sortir avec des hommes plus âgés (veulent-elles…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 82% à découvrir.

Voulez-vous en savoir plus?

Débloquez tous les objets immédiatement.

Déjà inscrit? Se connecter

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ian McKellen, l’interprète de Gandalf, tombe sur scène
NEXT Valady. Jean Couet-Guichot et Gaya Wisniewski, deux artistes en résidence dans la région