Deux jeunes Albigeois se lancent dans la production audiovisuelle

Deux jeunes Albigeois se lancent dans la production audiovisuelle
Deux jeunes Albigeois se lancent dans la production audiovisuelle

l’essentiel
Edgar et Gus, deux jeunes Albiois, ont ouvert une société de production audiovisuelle à Albi : Kaino Prod. Forts de leurs expériences, c’est avec passion qu’ils nous racontent cette nouvelle aventure numérique.

Documentaires, clips vidéo, formats verticaux ou effets spéciaux… telles sont les créations proposées par Kaino Prod, une nouvelle société audiovisuelle fondée par deux Tarnais, Edgar et Gus.

Agés de 21 et 23 ans, ces deux amoureux de l’audiovisuel se sont lancés dans cette aventure début février 2024. « Même si nous avons des parcours de vie complètement différents, la passion nous a réunis, raconte Gus. Résidant à Graulhet, ce dernier étudie l’évènementiel à Toulouse jusqu’à son retour dans le Tarn. De son côté, Edgar s’est orienté vers un BTS audiovisuel. Il a également travaillé pour France 2 et contribué à la production de plusieurs films.

Un duo qui se complète, car à travers leurs études, ils ont chacun leurs propres missions : Edgar s’occupe de la partie conception des vidéos, des réalisations et du montage. Gus se spécialise dans la gestion d’entreprise et le contact client.

Raconter une histoire en vidéo

« Aujourd’hui, tout le monde peut réaliser une vidéo avec son smartphone. Nous voyons au-delà de la simple prise de vidéo. C’est la meilleure façon d’exprimer une idée, une histoire de manière créative et explicite », explique Edgar. D’où leur nom « Kaino », qui vient du mot allemand « Kino » signifiant « cinéma ».

Cette micro-entreprise assure chaque étape de mise en œuvre du projet. Concevoir, écrire, filmer et distribuer ne sont que les « quelques étapes » d’une bonne vidéo. Les deux passionnés aiment les belles images et n’hésitent pas à se donner beaucoup de mal. « Nous disposons de tout type de matériel pour tout tournage, allant de la simple caméra aux drones FPV », assure Edgar. Au total, l’ensemble du matériel coûte plus de 50 000 euros. Une somme importante mais qui promet un investissement sérieux.

Depuis leur lancement, le duo a réalisé plusieurs types de vidéos : mariages, films publicitaires et documentaires, à destination des particuliers, des entreprises et des établissements culturels. « Nous voulons produire des choses de qualité. C’est pourquoi nous accompagnons les différents clients dans leurs projets de A à Z. En trois mois d’activité, nous avons déjà eu de belles opportunités, et nous ne doutons pas qu’elles se concrétiseront encore davantage », espère Gus.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « sa souffrance… », Line Renaud pleure du fond du cœur à propos de l’euthanasie
NEXT Omar Sy condamné par la justice, le montant de son amende pour « infraction grave » révélé