les troupes amateurs du Théâtre du Bocage montent sur scène pendant un mois

les troupes amateurs du Théâtre du Bocage montent sur scène pendant un mois
les troupes amateurs du Théâtre du Bocage montent sur scène pendant un mois

Ils aiment insister sur l’accent circonflexe. «Ici on fait du théâtre», prononce haut et fort Coline Achilli, co-présidente de l’association Théâtre du Bocage et directrice, assise dans la petite salle de spectacle de la Maison des Arts de Bressuire. Cette même salle qui accueillera le 7e édition du festival « Théââââââtre (entre)ouvert », du vendredi 24 mai au samedi 29 juin 2024.

« Sortir le théâtre de cette vieille image poussiéreuse »

Cette manière caricaturale de prononcer le mot « théâtre » dit tout de cette association qui, à travers cet événement, souhaite faire tomber les barrières. « Nous voulons réussir à faire en sorte que le théâtre s’éloigne de cette vieille image poussiéreuse. C’est pour cela que nous souhaitons vraiment que le public vienne confronter les auteurs contemporains, avec des productions décalées, folles, pour leur montrer que tout cela est très loin d’être poussiéreux. »explique Bruno Auger, co-metteur en scène, comédien professionnel et metteur en scène du Théâtre du Bocage.

Selon lui, l’image évolue petit à petit. ” Ça va. Pour preuve, je peux citer la fréquentation de nos ateliers et du festival. » L’année dernière, plus de 1 300 entrées ont été enregistrées durant le festival dans une salle pouvant accueillir jusqu’à 45 personnes par spectacle. La liste d’attente des comédiens de l’association souhaitant participer au festival ne cesse de s’allonger.

« Dramatiser l’art dramatique », cette année encore ce sera le défi des comédiens amateurs sélectionnés. Au total, neuf troupes, dont sept appartenant à l’association, présenteront une trentaine de représentations.

Enfants et adultes

Audrey Lebrun, co-présidente de l’association et directrice de la troupe Scrogneugneu (4-6 ans) accompagne cinq enfants sur une création collective intitulée Toupikan. « Pour les plus jeunes, il n’y a pas d’apprentissage du texte. Nous avons travaillé autour des émotions. L’objectif est avant tout de les faire monter sur scène et de s’amuser en montrant ce qu’ils font. »

Audrey Lebrun dirige la troupe du Scrogneugneu.
© (Photo Bruno Auger)

Coline Achilli, à la tête de la troupe Relous (13-17 ans), travaille une mise en abyme avec onze adolescents autour de la pièce de Fabrice Melquiot Le cabinet de curiosités. « Il s’agit du trac avant de monter sur scène. Les acteurs commencent à parler de maux de ventre. Et l’un d’eux raconte l’histoire qu’il se raconte pour surmonter ce stress… » Embarquez ensuite dans la tête des acteurs, entre créatures invisibles et personnages imaginaires. “C’est toute une histoire !” »

Deux autres pièces devraient plaire au public, comme le Z’habitantsun texte de Catherine Zambon interprété par un groupe d’adultes du Théâtre du Bocage. « La démarche de Catherine Zambon était de s’inviter chez les gens en leur absence et de passer une journée avec eux. C’est à partir des notes prises qu’elle a inventé cinq histoires. »» déclare Manuel Bouchard, directeur et directeur général du festival.

Bruno Auger et ses comédiens décident de s’orienter vers l’écriture grâce à la participation d’un éminent ex-membre du Théâtre du Bocage, Patrick Dupé. « Nous avons décidé de faire enfin connaître la vérité sur Iphigénie. Nous avons eu quelques blagues racontées par Euripide ou Racine mais ils ne nous ont pas tout dit… » Le vaste sujet du féminisme est abordé dans ce spectacle « un peu décalé et pourtant très sérieux ».

Théâââââââtre (entre) ouvert, du 24 mai au 29 juin 2024, à la Maison des arts de Bressuire, au 1, boulevard Jacques-Nérisson. Réservations obligatoires. Renseignements : 06.27.07.69.33 ; [email protected]
Tarifs : 8 €, 5 € pour les membres de l’association. Gratuit pour les moins de 12 ans. Buvette sur place.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV #Vérification des faits. Une dent infectée peut-elle vraiment endommager nos organes ? » Surligneurs – .
NEXT Valady. Jean Couet-Guichot et Gaya Wisniewski, deux artistes en résidence dans la région