« La beauté de Gaza » de Yolande Zauberman retient la nuit – Libération

« La beauté de Gaza » de Yolande Zauberman retient la nuit – Libération
« La beauté de Gaza » de Yolande Zauberman retient la nuit – Libération

Séances spéciales

Article réservé aux abonnés

Cinq ans après « M », Yolande Zauberman se lance à la poursuite d’une légende, celle d’une femme trans venue à pied de Gaza à Tel-Aviv. Une enquête prétexte pour une galerie de portraits nocturnes et sensibles, mettant en lumière les existences transgenres en Israël et en Palestine.

Yolande Zauberman choisit généralement les endroits les plus dangereux pour se promener avec un appareil photo. Là où règnent la fracture, les tabous, la peur, la couverture du silence, le resserrement communautaire, la religion contre la religion, la violence contre la liberté. Les questions intimes qu’aucune personne raisonnable n’ose poser, qui déclenchent à chaque fois des rires d’incrédulité, des regards nerveux pour savoir qui est susceptible d’écouter, ce sont celles-là mêmes qu’elle décide de déposer. On s’en souvient, en 2012, en Auriez-vous des relations sexuelles avec un Arabe ? tourné autour des discothèques de Tel Aviv ou dans les ruelles de Jérusalem, cette simple introduction shalom : “Fais-tu l’amour à un Arabe?”

Cinq ans plus tard M.portrait d’un enfant violé dans sa communauté hassidique de Bnei Brak, la beauté de Gaza vient mettre un terme à son «trilogie de la nuit« . Un projet documentaire où la lueur des visages est toujours captée dans l’obscurité, les mots coulent librement là où nous savons que cela est contraint ou impossible, la lumière contre l’obscurité.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « AccessTrial.care », la plateforme qui recense les dossiers sur les essais cliniques liés au cancer
NEXT Deuxième soirée complète chez Marcel Festoch’ à Illiers-Combray ! – .