Amir s’était cassé le poignet en tombant de la scène à Aubagne, le chanteur retrouve la commune au tribunal

Amir s’était cassé le poignet en tombant de la scène à Aubagne, le chanteur retrouve la commune au tribunal
Amir s’était cassé le poignet en tombant de la scène à Aubagne, le chanteur retrouve la commune au tribunal

Le concert organisé pour la Fête des Mères, au centre d’Aubagne, le 25 mai 2019, touche à sa fin. Amir simule le départ, les premières notes de « J’ai cherché » résonnent pour le rappel essentiel… »J’ai marché vers le fond de la scène, il témoigne devant la cour d’appel d’Aix-en-Provence, je n’ai pas eu le temps de commencer à chanter que je suis tombée dans le trou. J’ai vu ma main déformée, j’ai ressenti une douleur très forte.

Dans les images captées, la chanteuse révélée par The Voice semble prise dans le vide. Il manque des garde-corps au fond de la scène. Hospitalisé à Aubagne, il est opéré le lendemain à Paris d’une fracture du poignet gauche. Pendant de longs mois, il abandonne le chant pour s’accompagner à la guitare.

Et la liste des désagréments de l’accident, qui auraient pu lui coûter la vie, constate son avocat, Me Arfi-Elkaïm, est longue, les séquelles sont toujours là. La faute à un escalier d’accès à la scène déplacé le matin vers 9h30. Le garde-corps a également été retiré. Et ne le remets jamais.

Le tribunal correctionnel de Marseille, en avril 2023, a déclaré la ville d’Aubagne et l’association salonaise Les Mélomanes coupables de blessures involontaires par personne morale avec incapacité n’excédant pas 3 mois (45 jours d’ITT) par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou prudence et les a condamnés à une amende de 6 000 € et 4 000 €. Tous deux ont fait appel.

Bruno Volto des Mélomanes avance que son contrat, en fait un simple devis, consistait à installer les enceintes et un écran géant, ce qui était impossible avec l’escalier central. Ses techniciens l’ont-ils déplacé eux-mêmes, ont-ils été aidés par les autorités municipales ? La gérante d’Aubagne était-elle présente à ce moment-là, en a-t-elle été informée ? Fallait-il y avoir une commission de sécurité ? Déclaration de la préfecture pour cet événement qui allait attirer 5 000 personnes alors que sur le papier, c’était un show case avec au maximum un millier de spectateurs et des dédicaces… sur scène. Il aurait été décidé ce matin-là d’installer plutôt un barnum sur la terre ferme.

Des « trous béants » dans l’enquête

Dans cette (mauvaise) comédie musicale, pour parodier Me Hugues, avocat de Music Lovers, l’enquête policière qui a duré trois ans présente «trous béants», les (rares) témoins interrogés se contredisent sérieusement tout au long des audiences, met-il en cause les captures de vidéosurveillance. On se demande même si la scène mesurait 1 mètre de haut auquel cas, le garde-corps n’était pas réglementaire. Amir nie, calmement mais catégoriquement.

L’avocat de la commune, tout comme l’avocat général, pointe le représentant des Mélomanes : pourquoi ne pas s’être inquiétés de ce trou laissé par la suppression de la structure ? “Ce n’est pas notre travail» rétorque-t-il, répétant avoir prévenu le gérant. Le conseil considère qu’on ne peut pas parler de responsabilité générale lorsque les juges ont acquitté le gérant en première instance et qu’on ne peut pas accuser de faute un autre agent municipal avant le vide du dossier.

L’assureur Mélomanes demande un deuxième avis. Le tribunal donne suite au premier rapport et la facture est salée : 40 000 € pour le seul préjudice professionnel. “Émir, note son avocatallait faire le spectacle Danse avec les stars qui lui aurait rapporté 180 000 € et aurait été un fer de lance extraordinaire pour sa carrière.

L’avocat général critique “l’impréparation” du concert, l’absence de référents sécurité, d’une réunion préparatoire, et exhume un rapport de janvier 2019 sur l’état des lieux faisant état de garde-corps.ne permettant pas d’éliminer tout risque de chute“.”Cela aurait dû conduire à une vigilance accrue.» Elle considère la responsabilité de la Ville pleinement établie, à l’image de l’association. L’affaire a été mise en délibéré le 18 septembre.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Guylaine Tremblay a reçu Louison Danis pour une entrevue et l’émotion était à son comble
NEXT Le grand écrivain américain Paul Auster, auteur de « Moon Palace » et de « Leviathan », est décédé à 77 ans