arrivées à Vic-Fezensac en début de semaine, les taureaux d’une nouvelle Pentecôte

arrivées à Vic-Fezensac en début de semaine, les taureaux d’une nouvelle Pentecôte
Descriptive text here

l’essentiel
Les taureaux sélectionnés pour la « Feria del toro » sont arrivés à Vic-Fezensac ce mardi. Ils combattront ce week-end de Pentecôte dans les arènes Joseph-Fourniol qui s’annoncent pleines.

La feria de Pentecôte à Vic a commencé… ou presque, mardi matin, avec l’arrivée des principaux lots de taureaux des ganaderias Hijos de Celestino Cuadri et Dolores Aguirre Ybarra. Arrivés à Vic-Fezensac vers la fin de la nuit, les trois camions ont été déchargés dès 8 heures du matin. Une personne a été très attentive, plus que les autres, à ces opérations de débarquement, en la personne d’André Cabannes, président du Club-Taurin Vicois. (CTV). “Nous ne pouvons qu’être satisfaits, tout est conforme à ce que nous avons vu et réservé”, affirme-t-il.

Lire aussi :
Pentecôtavic 2024 : quel est cet insolite record du monde que la Feria du Gers espère battre ?

Comme toujours, chez Vic, la présentation a été soignée et parfaite. On appréciera le lot Cuadri qui, malgré un problème d’atterrissage, est complet. « Dédé » Cabannes a suivi l’arrivée de Dolores Aguirre d’un autre œil. « Il y a quelques jours, j’étais à Guadalix de la Sierra, dans cette nouvelle feria à la périphérie de Madrid, j’ai vu la course de Dolores avec les frères de nos toros. Nous ne pouvons qu’espérer que ce soit le même que Vic. C’est très encourageant… » Il faut ajouter que cet élevage est actuellement une valeur sûre dans le monde taurin.

Par ailleurs, le leader de Lidia ce dimanche 19 mai, Alberto Lamelas, est désormais un habitué de l’arène où il a remporté divers succès. Une garantie supplémentaire de l’intérêt de cette course.

« Une course enrichie »

Le concours taurin est un bouquet des meilleurs fers historiques : Palha, Prieto de la Cal, Conde de la Corte ou Veiga Teixera. « Cette course est l’un des plats préférés de la feria. Elle sera agrémentée de la présence d’un jeune torero : Juan de Castilla. Il a insisté pour affronter le Priero de la Cal avant de défiler, 7 heures plus tard, à Madrid pour tuer deux Miura. Nous lui avons proposé d’organiser autrement sa visite à Vic-Fezensac. Il a refusé, insistant pour visiter le Prieto… » Un exploit que Juan de Castilla pourra signer en prenant un avion pour Auch, après son départ. les arènes de Vicoise.

Lire aussi :
Pentecôtavic 2024 : « On ne lésine pas sur le dispositif de sécurité… » après la menace d’attentat à Condom, la mairie de Vic-Fezensac rassure les festivaliers

Pour « Dédé » Cabannes, cette feria ressemble parfois à une sorte de pari. « Je sais qu’afficher les toros Cuadri est un risque. Mais lorsque nous étions à Trigueros sur la finca, on nous a présenté deux magnifiques lots, l’un de quatre ans et l’autre de cinq ans. Vous avez la priorité, celui que vous ne prendrez pas ira à Madrid. Le 24 mars, à Las Ventas, les Cuadri étaient très présents, laissant une oreille à Antonio Ferrera… Si nous retrouvons cette situation à Vic, nous ne le serons pas capable de se plaindre… »

« Dédé » Cabannes, président de CTV, place beaucoup d’espoir en Dolores Aguirre Ybarra.
DDM – J.-MD

Autre aspect de ce pari, la présence de jeunes toreros ou de professionnels un peu moins connus. Juan de Castilla, Esaü Fernández, qui ont gracié un jour un Victorino, et surtout Roman qui est venu pour la première fois et après s’être coupé une oreille, à Fuente Ymbro, le 11 mai dernier à Madrid. Il sera au cartel qui clôturera la Pentecôte, lundi, avec les Los Maños, les toros de Saragosse qui arriveront à Vic-Fezensac quelques heures avant le paseo.

Précisons enfin que la feria s’ouvrira le samedi 18 mai, à 11 heures, avec une novillada de Raso de Portillo, qui attend dans les corrals d’Eauze. Tout est prêt pour lancer cette Pentecôte qui a tout mis en œuvre pour faire mieux que le grand succès de l’année dernière.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Analogues du GLP-1, entre croissance et défis
NEXT Reese Witherspoon à la tête d’une série basée sur son film culte