sélection de grands noms pour le Queer Palm

sélection de grands noms pour le Queer Palm
Descriptive text here

De nombreux grands noms du cinéma sélectionnés pour la Queer Palm

Edmée Cuttat

Publié aujourd’hui à 13h28

Le plus important est de participer, selon Pierre de Coubertin. Mais gagner, c’est encore mieux. Surtout à Cannes ! Parmi les nombreux prix décernés lors de l’événement cinématographique le plus prestigieux de la planète : la Queer Palm, un événement devenu incontournable.

Créé en 2010, il récompense les films traitant de thématiques LGBT, queer ou féministes. Présidée cette année par le Belge Lukas Dhont, lauréat du Grand Prix de Cannes en 2022 pour l’émouvant « Close », elle a sélectionné plus d’une vingtaine de longs et courts métrages dans les différentes sections, dont certains très attendus. Petite anthologie.

La compétition officielle est particulièrement bien représentée avec cinq œuvres réalisées par de grands noms du cinéma. Christophe Honoré et son « Marcello », où Chiara Mastroianni décide de faire revivre son père à travers elle.

Avec « Emilia Perez », Jacques Audiard imagine un avocat qui aide un chef de cartel à réaliser un plan secret (on le gardera ainsi pour l’instant) qu’il concocte depuis des années. Dans « Bird », Andrea Arnold, comme à son habitude, examine la vie en marge de la société et met en lumière deux acteurs actuellement populaires, et Franz Rogowski.

Une majorité de Français

Parmi les autres prétendants au prix, on retrouve une majorité d’œuvres françaises. Comme « La beauté de » de Yolande Zauberman, un documentaire où l’on suit une femme quittant Gaza à pied pour faire sa transition vers Tel-Aviv.

Dans « Femmes au balcon », écrit Céline Sciamma (autrice de l’inoubliable « Portrait de la jeune fille en feu »), Noémie Merlant suit trois femmes en quête de liberté qui se retrouvent piégées dans une liaison aussi terrifiante que l’amour. extravagant à Marseille.

Avec « Vivre, mourir, renaître », Gaël Morel évoque un mariage amoureux dynamité par l’arrivée du sida, tandis que « Alain Giraudie » nous emmène dans un village où règne la loi du silence. Entre rumeurs et soupçons, son héros venu assister aux funérailles d’un ami va se retrouver au coeur d’une enquête policière.

Enfin, dans “Eat The Night”, Caroline Poggi et Jonathan Vinel s’intéressent à la rencontre de deux adolescents autour d’un jeu vidéo, tandis qu’Alexis Langlois nous invite dans “Les reines du drame”, où un YouTubeur hyperbotoxé raconte le destin bouillonnant de son idole. .

Avez-vous trouvé une erreur ? Merci de nous le signaler.

0 commentaire

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la première bande-annonce du film événement de Francis Ford Coppola en compétition à Cannes dévoilée
NEXT Santé. Comment soigner une entorse et éviter les récidives ? – .