“En fin de compte, seul l’âge gagne”

“En fin de compte, seul l’âge gagne”
“En fin de compte, seul l’âge gagne”

VU D’AILLEURS – Il a connu du succès pendant 40 ans en tant que chanteur de rock. Puis sa voix perdit de sa puissance. Dans une nouvelle série documentaire, on peut voir Jon Bon Jovi traverser des moments de profond désespoir. Interview sur son opération des cordes vocales, sa crinière de lion et le théâtre de l’absurde.

Par Martin Scholz (Die Welt)

Il est l’une des plus grandes figures du rock – Jon Bon Jovi est connu depuis des décennies pour sa crinière de lion, son large sourire pétillant et ses hymnes comme « Living On A Prayer » ou « It’s My Life » qui en ont inspiré des dizaines. de milliers de personnes rugissant et levant le poing en l’air lors d’immenses concerts dans les stades. Dans la série documentaire en quatre épisodes « Merci, bonne nuit : L’histoire de Bon Jovi » (à voir sur Disney+), la figure phare du groupe Bon Jovi auquel il a donné son nom se montre sous un nouveau jour : fragile, dépassé par la peur. le doute, et souvent à bout de forces. L’artiste de 62 ans a répondu à notre entretien en visioconférence depuis Londres.

LE MONDE. -Dans la nouvelle série documentaire, on vous voit souvent avec une barbe grisonnante de trois jours, sortant des cassettes VHS et audio des boîtes et regardant avec nostalgie des images de votre premier concert au Giants Stadium du New Jersey. Il semble presque…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 93% à découvrir.

Voulez-vous en savoir plus ?

Débloquez tous les objets immédiatement.

Déjà inscrit? Se connecter

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV elle partage son prénom, Paga s’occupe déjà d’elle
NEXT Le grand écrivain américain Paul Auster, auteur de « Moon Palace » et de « Leviathan », est décédé à 77 ans