aucune marque de luxe n’a accepté d’habiller Artus et ses acteurs handicapés mentaux à Cannes

aucune marque de luxe n’a accepté d’habiller Artus et ses acteurs handicapés mentaux à Cannes
aucune marque de luxe n’a accepté d’habiller Artus et ses acteurs handicapés mentaux à Cannes

Le 22 mai, Artus et les acteurs de son film Un petit quelque chose en plus – dont une grande majorité sont handicapées – graviront les marches de la 77e édition du Festival de Cannes. Sans les traditionnelles tenues de soirée prêtées pour ce type d’occasion.

Le 22 mai, Artus et les excellents acteurs handicapés mentaux de son film Un petit quelque chose en plus gravira les célèbres marches du Festival de Cannes. Au micro de France Inter le 11 mai, la journaliste Marion L’Hour faisait remarquer au réalisateur en pleine tournée promotionnelle que les grandes marques prêtent traditionnellement des costumes aux comédiens pour monter les marches, mais que ce ne sera pas le cas pour lui et son équipe cette saison. “Ce n’est pas grave, ce sont nos costumiers de films qui vont leur confectionner de très beaux costumes et ce sera très bien”, a répondu le cinéaste. Et de poursuivre, d’un ton désillusionné : « Je ne comprends pas pourquoi. Ils nous racontent des histoires de quotas en disant : « Nous avons déjà prêté tous nos costumes ».

Clovis Cornillac, Alice Belaïdi, Marie Colin, Céline Groussard, Mayane Sarah El Baze, Ludovic Boul, Artus, Thibaut Conan, Arnaud Toupense, Marc Riso, Boris Pitoëff, Sofian Ribes, Benjamin Vandewalle et Gad Abecassis lors de l’avant-première du film Un petit quelque chose en plus au cinéma UGC Normandie. (Paris, 25 avril 2024.)
Julien Hékimian / Getty Images

A dix jours du film, on peut encore espérer qu’une maison de couture contacte l’équipe du film. Mais Artus n’y croit pas, affirmant qu’« il est toujours plus élégant pour une marque d’habiller Brad Pitt que d’habiller Brad Pitt ». […] Artus et encore plus d’acteurs handicapés. L’humoriste de 36 ans espère que le regard des gens et notamment de la profession finira par changer.

Une question politique

Les marques de luxe prêtent généralement des vêtements aux célébrités lors du Festival de Cannes ou de tout autre événement prestigieux. Ils le font d’abord pour une question de prestige. Pendant toute la durée de l’événement, les caméras du monde entier sont braquées sur la montée des marches et les cérémonies de remise des prix. Un moment clé de publicité pour les labels qui, à l’instar du Met Gala, habillent les stars en conséquence. Par ailleurs, certaines personnalités sont ambassadrices de marques de luxe et portent donc logiquement leurs vêtements à Cannes.

Au cinéma, les personnes en situation de handicap sont encore trop peu représentées, comme l’explique à France Culture Olivier Saby, co-fondateur de l’association Impact Film : « Cela représente (la population des personnes handicapées, NDLR) moins de 1 % des personnages à l’écran, au cinéma et à la télévision, alors que dans la population française, entre 10 et 20 % des personnes, soit 12 millions de personnes, sont handicapées.

« data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js” >

Par ailleurs, très peu d’acteurs handicapés sont aujourd’hui ambassadeurs de marques, démontrant que le monde de la mode est encore peu inclusif, et trop attaché à des critères normatifs. Citons quelques exceptions comme le mannequin Sofia Jirau qui devient en 2022 la première égérie Victoria’s Secret trisomique. Ou encore Ellie Goldstein, mannequin britannique également trisomique, qui est entrée dans l’histoire en devenant l’égérie de Gucci en 2020, avant de signer sa première couverture du numéro de mai 2023 de Vogue britannique.

Qu’ils soient habillés luxueusement ou non, les acteurs du long-métrage Un petit quelque chose en plus – qui a enregistré 1,6 million d’entrées depuis sa sortie en salles le 1er mai et peut se targuer d’avoir réalisé le deuxième meilleur démarrage de l’histoire du cinéma français pour une comédie – gravira les marches du Festival de Cannes le 22 mai. “Un peu une star”, explique Artus à France Inter.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cendrine Lapuyade, la casseuse intuitive du cinéma français
NEXT 7 ans plus tard, cette saga de science-fiction à succès sera de retour en salles – Actualités Cinéma