Dépistage du cancer : la France, mauvaise élève de l’UE – 13/05/2024 à 16h44

Dépistage du cancer : la France, mauvaise élève de l’UE – 13/05/2024 à 16h44
Dépistage du cancer : la France, mauvaise élève de l’UE – 13/05/2024 à 16h44

La France est à la traîne. C’est ce qui ressort d’un rapport de l’Organisation européenne du cancer (ECO) sur la prévention et le dépistage du cancer en Europe. Si l’organisation constate, dans son rapport publié lundi, que la France obtient de bons résultats en matière de soins, les pouvoirs publics français n’assurent pas des taux de dépistage aussi bons que leurs voisins européens.

Ainsi, le taux de dépistage du cancer du sein en France est inférieur de 7 points à la moyenne européenne (46,9 % contre 54 %). Le taux de participation au dépistage du cancer colorectal est de 34,6 % en France contre 36 % en Europe. Le taux de vaccination contre le papillomavirus – le virus responsable de la grande majorité des 3 000 cancers du col de l’utérus chaque année – est de 42 % chez les filles âgées de 9 à 14 ans, bien loin de l’objectif fixé par l’Europe de 90 %.

Des taux de survie à cinq ans supérieurs à ceux de nos voisins

En France, le cancer reste la première cause de décès chez les hommes et la deuxième chez les femmes. Par ailleurs, selon une étude internationale publiée en septembre 2023, le taux de cancer a augmenté de 79 % chez les moins de 50 ans entre 1990 et 2019.

En France, le nombre de nouveaux cas de cancer a presque doublé en trente ans. L’Organisation européenne du cancer (ECO) constate néanmoins les meilleurs taux de survie des patients traités en France, par rapport à ses voisins. Ainsi, le

… Source LePoint.fr

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les Européens ne mangent pas assez de fruits et légumes
NEXT Le grand écrivain américain Paul Auster, auteur de « Moon Palace » et de « Leviathan », est décédé à 77 ans