Cannes, au-delà du cinéma | 24 heures – .

Cannes, au-delà du cinéma | 24 heures – .
Descriptive text here

Cannes, au-delà du cinéma

Frédéric Maire – Directeur de la Cinémathèque Suisse

Publié aujourd’hui à 8h35

Alors qu’une bonne partie du monde est en feu et que certains bellicistes ajoutent à l’escalade, mardi prochain s’ouvre (presque) tranquillement, (presque) comme d’habitude, le plus grand événement cinématographique mondial, le Festival de Cannes, 77e de nom. Presque, car il est de tradition que cet immense événement, qui rassemble des dizaines de milliers de spectateurs, professionnels et journalistes, serve de caisse de résonance aux bouleversements du monde et, plus modestement, aux enjeux français.

Pour l’instant, aucune occupation du palais pour alerter sur la situation en Palestine n’a été annoncée. Mais je ne serais pas surpris si certains préparaient une occupation et que les CRS peaufinaient leurs casques et leurs boucliers.

“Les prochains jours sur la Croisette promettent des turbulences sur les écrans – et au-delà.”

En revanche, un collectif d’ouvriers du cinéma baptisé « Sous les écrans, la dèche » a appelé à la grève pour « perturber » le festival. Ce collectif, qui regroupe projectionnistes, programmateurs, attachés de presse, responsables de la billetterie et de l’accueil, pointe la précarité du secteur et demande que ces personnes puissent bénéficier du statut d’intermittents du spectacle. Le festival a immédiatement entamé un dialogue que chacun espère constructif.

Si, l’année dernière, le festival avait projeté un court métrage dénonçant le sort des enfants ukrainiens emmenés de force en Russie, il a cette fois annoncé s’inscrire dans le mouvement #MeToo en présentant, en ouverture, mardi et mercredi, un court métrage de l’actrice et cinéaste Judith Godrèche qui, précise l’événement, « met en lumière les récits de victimes de violences sexuelles. Autant d’expériences individuelles qui s’ajoutent aux siennes et soulignent leur tristement universel. Et ce, alors que le patron du puissant Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), Dominique Boutonnat, semble être sous le feu de nombreuses critiques et sera jugé en juin pour agression sexuelle sur son filleul. Mi-mars, devant le Sénat, Judith Godrèche disait tout haut ce que beaucoup murmurent : « Il est important d’avoir quelqu’un d’irréprochable à la tête du CNC, car cette industrie est malade. Mais pour l’instant, comme pour les affaires liées à Gérard Depardieu, la « présomption d’innocence » est devenue la devise des plus hautes sphères de la République.

La Suisse à l’honneur

Bref, les journées qui se succéderont sur la Croisette jusqu’au palmarès, samedi 25 mai, promettent quelques turbulences sur les écrans – et au-delà. Pendant ce temps, la Suisse sera à l’honneur sous les palmiers : notre cinéma est en effet l’invité d’honneur du Marché du Film du festival (le plus grand marché du monde, après tout !), et la délégation suisse comptera entre autres , la conseillère fédérale Elisabeth Baume-Schneider et la directrice de l’Office fédéral de la culture, Carine Bachmann.

Entre tables rondes, pitchs ou encore ateliers destinés à promouvoir nos films auprès des partenaires et acheteurs étrangers, la programmation officielle rassemble également quelques belles sélections romandes, dont le premier film de l’actrice franco-suisse Lætitia Dosch, « Le Procès du chien ». », tourné en partie à Lausanne et produit par Bande à part (Un certain regard), le nouveau et très attendu film d’animation de Claude Barras, « Sauvages » (en séance spéciale), et deux courts métrages posthumes de Jean-Luc Godard (avec Fabrice Aragno), « Scénarios » et « Exposition du film annonce du film « Scénario ». Notre cinéma bénéficiera-t-il de cette formidable caisse de résonance ? Réponse dans deux semaines… et au-delà.

Avez-vous trouvé une erreur ? Merci de nous le signaler.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Chutes en cascade aux concerts de Pearl Jam et Mötley Crüe
NEXT Cannes 2024. Kevin Costner souffle un vent d’ouest sur la Croisette