davantage de pays de la CARICOM éliminent la transmission mère-enfant

davantage de pays de la CARICOM éliminent la transmission mère-enfant
davantage de pays de la CARICOM éliminent la transmission mère-enfant

Le Belize, la Jamaïque, Saint-Vincent-et-les Grenadines sont les derniers pays des Amériques à recevoir la certification de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’élimination de la transmission mère-enfant du VIH et de la syphilis (EMTCT).

Cette étape importante a été marquée cette semaine lors d’un événement commémoratif organisé par l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) à Kingston, en Jamaïque, avec le soutien de l’UNICEF et de l’ONUSIDA et avec la participation des ministres de la Santé des trois pays.

« Cette réalisation démontre des années de dévouement, de travail acharné et de collaboration entre les gouvernements, les professionnels de la santé et les communautés », a déclaré le Directeur de l’OPS, le Dr Jarbas Barbosa, lors de l’événement.

Le Dr Barbosa a également reconnu la « résilience remarquable » affichée par les trois pays, assurant l’adaptation et la continuité des services essentiels malgré les défis posés par la pandémie de COVID-19. « J’espère que la célébration d’aujourd’hui inspirera d’autres pays à revigorer leurs engagements » en faveur d’une génération sans VIH ni syphilis congénitale.

En 2010, les pays des Amériques se sont engagés à éliminer la transmission mère-enfant du VIH et de la syphilis et ont approuvé la stratégie régionale, qui a été mise à jour en 2016 dans le cadre du Plan d’action de l’OPS pour la prévention et le contrôle du VIH et des infections sexuellement transmissibles. .

Pour atteindre les objectifs d’élimination, les pays se sont concentrés sur le renforcement des services de prévention et de traitement dans le cadre des soins de santé primaires et de la santé maternelle et infantile, en mettant à jour les directives, en garantissant un dépistage efficace des femmes enceintes, en surveillant les cas et en suivant les nourrissons exposés au VIH et à la syphilis.

Dans un message vidéo, le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a félicité le Belize pour avoir intégré la prévention et le traitement primaires des maladies dans les services de santé maternelle et infantile. Il a également félicité la Jamaïque pour l’engagement de ses organisations de la société civile en faveur des droits de l’homme et a félicité Saint-Vincent-et-les Grenadines pour avoir investi dans des structures de laboratoires nationales solides.

« Même si la validation constitue une formidable réussite, son maintien nécessite des efforts soutenus pour prévenir de nouvelles infections », a-t-il déclaré. « L’OMS et ses partenaires continueront d’aider tous les pays des Amériques à renforcer leurs systèmes de santé, à fournir des services complets et à garantir la participation des femmes à la planification et à la prestation des services.

Dans le monde, 19 pays et territoires ont désormais été certifiés pour éliminer la transmission mère-enfant du VIH et/ou de la syphilis, dont 11 sont situés dans les Amériques.

En 2015, Cuba est entrée dans l’histoire en devenant le premier pays au monde à parvenir à la double élimination du VIH et de la syphilis.

Viennent ensuite Anguilla, Antigua-et-Barbuda, les Bermudes, les îles Caïmans, Montserrat et Saint-Kitts-et-Nevis en 2017, et la Dominique en 2020.

Les nouvelles infections au VIH parmi les enfants des Caraïbes ont diminué de 25 pour cent entre 2010 et 2022. Au cours de cette période, les cas annuels signalés ont diminué, passant de 2 000 à 1 500.

Les cas signalés de syphilis congénitale dans les Caraïbes anglophones s’élèvent désormais à 36 cas pour 100 000 nouveau-nés, en dessous de l’objectif de 50 cas maximum pour 100 000 nouveau-nés.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV comment savoir si un objet a vraiment de la valeur ? – .
NEXT Le grand écrivain américain Paul Auster, auteur de « Moon Palace » et de « Leviathan », est décédé à 77 ans