238 communes colonisées

238 communes colonisées
238 communes colonisées

Par Ugo Maillard
Publié le

10 24 mai à 15h42

Voir mon actualité
Suivez l’actualité de Grenoble

La saison de moustique tigre Est lancé. Depuis le 1er mai 2024, les messages d’alerte de la part des autorités sanitaires ou des collectivités locales affluent.

“Moustiques tigres : ils vont bientôt revenir, il est temps de leur couper l’accès à l’eau pour éviter leur prolifération”, indiquent les services de la Ville de Grenoble.

Jusqu’au 30 novembre, la surveillance est renforcée dans toute l’Isère. Zones concernées, comportements à adopter, voici ce qu’il faut savoir.

La moitié du département « colonisée »

A partir du 1er mai, date d’éclosion des œufs, « nous surveillons de près prolifération du moustique tigre dans le département de l’Isère », explique Nicolas Grenetier, chef du pôle santé environnement à la délégation départementale de l’Isère de l’Agence régionale de santé (ARS).

Le moustique tigre est principalement présent dans les zones urbaines : Grenoble et sa périphérie ainsi que le nord ouest du département.

Nicolas GrenetierARS en Isère

Nicolas Grenetier fait le point : « Nous avons 238 communes qui sont considérées comme colonisées en 2023, sur les 512 que compte l’Isère. En 2022, ce nombre s’élevait à 189. »

Dans les années à venir, la présence devrait sans doute s’étendre au reste du département.

Des cas autochtones ?

Pour l’Agence régionale de santé, la principale menace serait d’avoir des cas autochtones. Concrètement, qu’une personne contracte le fouLE chikungunya Ou zika en se faisant piquer en France.

Vidéos : actuellement sur -

En Isère, cela n’est jamais arrivé. « Les moustiques tigres du département ne sont pas porteurs de ces maladies », explique le membre de l’ARS. En revanche, des cas ont déjà été constatés chez des personnes revenant de voyage.

Des cas autochtones dans les années à venir ? C’est compliqué à prévoir, mais c’est effectivement possible.

Nicolas Grenetier

Cette surveillance implique que chaque cas de maladies transmises par un moustique tigre doit être déclaré à l’ARS.

Comment lutter contre le moustique tigre ?

« La lutte contre le moustique tigre concerne tout le monde » : l’antenne iséroise de l’ARS souhaite rappeler les gestes à adopter pour, a minima, limiter la prolifération de l’insecte.

« Le moustique tigre ne bouge pas de plus de 150 mètres Au cours de sa vie. Si vous voyez un moustique chez vous, il est fort probable que les œufs soient chez vous », explique Nicolas Grenetier.

Alors comment le neutraliser ? « La femelle pondra ses œufs juste en dessous de la ligne de flottaison, et lorsque l’eau recouvrira les œufs, ils écloront. Ces lieux doivent être supprimés en stockant des objets tels que des arrosoirs, des poubelles, des jouets d’enfants”, répond l’ARS.

Si vous souhaitez trouver des conseils pratiques, le siteagirmoustique.fr recense toutes les choses à savoir pour lutter contre le moustique tigre.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Messages à retenir des derniers essais cliniques de la Women’s Health Initiative
NEXT détection plus fine des cancers du sein et de la peau