lancement officiel des activités à Brazzaville

Chaque année et depuis longtemps, la célébration du Mois de l’Europe s’ouvre traditionnellement par une activité culturelle. ” La culture a sa place dans le partenariat entre l’Union européenne et le Congo, et on en parlera beaucoup tout au long de ce mois de célébration de l’Europe. La scène d’un film, la couleur éclatante d’un tableau, la gestuelle d’une chorégraphie, le phrasé d’un texte, la musicalité d’un verre ont par exemple cette capacité à nous unir dans l’émotion, si différents que nous soyons. . La culture peut renouer le lien qui a été brisé, réparer ce qui a été endommagé, reconstruire ce qui nous semble brisé. », a déclaré l’ambassadeur Giacomo Durrazo dans son discours.

Pour l’ouverture de ce 64e édition, deux activités sont prévues dont l’ouverture d’une exposition photographique matérialisant le thème de cette édition. ” Si nous vous avons donné rendez-vous d’abord dans la salle, c’est parce que le thème de cette célébration du Mois de l’Europe est d’agir avec les jeunes pour transformer le monde. Et quand on dit monde, cela veut dire le monde dans sa normalité, mais aussi son quotidien ici au Congo. Nous avons donc souhaité mettre en valeur, à travers cette exposition, les portraits d’un certain nombre de jeunes avec lesquels collabore la délégation UE-Congo ou la SFI. Certains depuis des années, d’autres plus récemment, dans tous les domaines», a expliqué Azaad Monte, responsable de la communication de la délégation UE-Congo.

Parmi ces jeunes mis en valeur, on cite les artistes chanteurs Nestelia Forest et Jessy B ; les slameurs Mariusca Moukengue et Mwassi Moyindo ; le slammeur Fann Attiki ; les photographes Lebon Zed, Armel Mboumba, Baudoin Mouanda, Mirna Kintombo et Ralff Therance ; le comédien Just Perfect ; les scientifiques Line et Naomie ; les sentinelles environnementales Paule Sarah Nguie, Andy Bongo et Divine Ibinda ; le charpentier Shadi Kaya ; l’agroécologiste Leaticia Owoa ; etc.

« Bâtiment 5 » lance le festival du cinéma européen et africain

Après avoir visité l’exposition, les responsables composés, entre autres, des ambassadeurs de l’UE, de France, d’Italie, d’Inde, du Brésil… et d’autres invités se sont dirigés vers la salle Savorgnan pour suivre la projection du film en l’honneur de la soirée d’ouverture de ce 64e célébration du Mois de l’Europe : « Bâtiment 5 » aussi appelé « Les Indésirables ». Long métrage dramatique d’environ 1h40 réalisé par Ladj Ly, « Bâtiment 5 » raconte l’histoire d’Haby, une jeune femme noire très impliquée dans la vie de sa commune en France, qui va découvrir le nouveau plan de réaménagement du quartier en lequel elle a grandi. En effet, le bâtiment où elle a grandi sera bientôt démoli. Avec sa famille, elle se lance dans un bras de fer contre la municipalité qui porte ce projet, pour empêcher la destruction du bâtiment 5….

Avec ce film, Ladj Ly, réalisateur-scénariste français d’origine malienne, dresse un bilan catastrophique de ces villes parisiennes qui étaient pourtant l’expression d’une utopie dans les années 1960. Fresque urbaine et plongeant le spectateur dans la France-Afrique, le « Bâtiment 5 », insalubre, confronte dos à dos deux réalités, deux mondes qui ne se comprennent plus : d’un côté, les habitants vivant au petit budget, de l’autre l’autre, une caste politique déconnectée, coincée dans des stratégies électorales.

Avec au casting Anta Diaw, Alexis Manenti, Aristote Luyindula…, ce film a permis, entre autres, au public congolais de s’affranchir d’un certain idéalisme de l’Europe mais a surtout permis à chacun de prendre conscience que la violence et l’injustice ne font qu’alimenter la violence et la rébellion. . ” Le film se termine sur une note d’espoir. Je trouve que tout le monde est perdant dans cette situation et cela au final, soit en activant des politiques peu favorables aux personnes en difficulté sociale, mais aussi en créant ce climat de violence. Cela devrait nous faire réfléchir à la manière de traiter ce genre de problème. », a confié le chef de la délégation UE-Congo.

Célébration du Mois de l’Europe : un programme riche et varié

Cette année, la célébration du Mois de l’Europe s’affranchit des frontières traditionnelles du mois de mai pour s’étendre jusqu’à fin juin autour d’une série d’activités, à savoir le festival du film mêlant films européens et africains qui emmènera les organisateurs dans les quartiers de Brazzaville à la rencontre du public, mais aussi à Pointe-Noire et Owando, pour des projections et des échanges sous forme de ciné-clubs.

De plus, cette célébration vibrera au rythme d’une fashion week en partenariat avec l’IFC ; un festival de photographie « Kokutan’art » en partenariat avec Mbongui art photo ; rencontres de jeunes citoyens ; formation à la production documentaire.

Sur le plan politique, ce mois de l’Europe sera naturellement centré sur les élections européennes qui auront lieu du 6 au 9 juin et qui verront les principales instances de l’UE se renouveler pour les cinq prochaines années.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A l’approche de l’été et de l’arrivée des moustiques, comment se déroule la campagne de lutte contre les moustiques sur le littoral méditerranéen ? – .
NEXT Le phénomène Oussama Almuslim | le360.ma – .