Du Bassin d’Arcachon à Sète, 600 km à vélo pour sensibiliser aux AVC

Du Bassin d’Arcachon à Sète, 600 km à vélo pour sensibiliser aux AVC
Du Bassin d’Arcachon à Sète, 600 km à vélo pour sensibiliser aux AVC
P.

Hilippe Meynard, le président de l’association a fondé l’AVC Tous Concerns (ATC), créée en 2016 après son accident vasculaire cérébral. « J’ai eu une rééducation très lourde. J’ai dû réapprendre à marcher et à écrire», explique l’ancien maire de Barsac. C’est avec le neurologue François Rouanet, du CHU…

P.

Hilippe Meynard, le président de l’association a fondé l’AVC Tous Concerns (ATC), créée en 2016 après son accident vasculaire cérébral. « J’ai eu une rééducation très lourde. J’ai dû réapprendre à marcher et à écrire», explique l’ancien maire de Barsac. C’est avec le neurologue François Rouanet, du CHU de Bordeaux, qu’il a créé cette association afin de pallier « le manque de visibilité de la prévention des accidents vasculaires cérébraux. » L’ATC est une association girondine reconnue d’intérêt général.

Elle se rend sur les marchés et organise des actions de prévention dans les entreprises. Elle apporte également une aide directe aux personnes touchées, notamment grâce aux « cafés de l’AVC ». « Il y en a 85 au total, dont quatre sur le bassin d’Arcachon », précise Philippe Meynard, qui ajoute « que pour prévenir les accidents de la vie, il est important de bouger. »

Les bienfaits du vélo

Ainsi, l’association organise des « transversales » à vélo. Il y avait celui reliant Bordeaux au Mont Saint-Michel et celui de Bordeaux à Strasbourg soit 1 300 km. L’ATC met l’accent sur les bienfaits du cyclisme pour la santé. Cela aide à rester en forme, améliore le système cardiovasculaire, osseux et immunitaire, réduit les risques de maladies chroniques…


L’équipe AVC toute concernée participe à ce voyage à Sète.

Médecin généraliste

Un symbole de test

Le départ d’Arcachon ne doit rien au hasard. L’association dispose d’une antenne dans le Bassin. Son représentant, Philippe Duprat, savait que Philippe Meynard souhaitait organiser une transversale Langon – Sète alors « je lui ai demandé de partir d’Arcachon. C’était symbolique pour moi », explique-t-il.

En effet, il y a quatorze ans, il a été victime d’un accident vasculaire cérébral alors qu’il était en vacances au Maroc. Il raconte : « Cela m’est arrivé à 52 ans, quand j’étais sportif et en pleine forme. Nous croyons que nous sommes invincibles. Ils tardèrent à intervenir. Aujourd’hui, je suis hémiplégique. Je ne peux pas utiliser tout le côté gauche. Il a été rapatrié « dans un mauvais état », a-t-il précisé. Il est resté six mois dans l’unité neurovasculaire du CHU de Bordeaux avant de passer encore six mois à l’hôpital Jean-Hameau de La Teste. C’est pour lui « le lieu de sa renaissance » d’où l’importance symbolique du lieu de départ.

Visite de la plage

En 2016 lors de la création de l’association par Philippe Meynard, il l’adhère immédiatement et anime depuis les Café AVC (Pôle de Santé, Salle des Miquelots à La Teste, Maison des Aidants d’Arcachon) qui sont autant de « lieux de échange, partage et accompagnement. » Marianne Lavignon, directrice du pôle gestion de l’Hôpital, souligne également la fierté de l’établissement, qui collabore depuis une dizaine d’années avec l’association au sein du Centre des usagers. Présente sur les marchés du Bassin et du Val de l’Eyre, l’association organise également une balade plage en été. A l’occasion du départ, le maire Patrick Davet s’est dit impressionné « par la leçon de courage » donnée par Philippe Duprat.

Ils sont donc cinq à quitter l’Hôpital à vélo avec quatre accompagnateurs chargés de l’assistance. Ils arriveront après 600 km lundi 13 mai au soir à Sète.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « J’espère que cela va faire bouger les choses »
NEXT Axel F – Actualités – .