La FICAM 2024 rend hommage à Hamid Semlali et Bill Plympton

La FICAM 2024 rend hommage à Hamid Semlali et Bill Plympton
La FICAM 2024 rend hommage à Hamid Semlali et Bill Plympton
Le premier est Hamid Semlali, précurseur du cinéma d’animation au Maroc. « C’est un beau moment de reconnaissance pour cet homme dont la mémoire, pour les Marocains, est souvent liée à ses publicités diffusées sur la seule chaîne de l’époque. Celle de la sardine dansant avec une tranche de citron autour de la taille fait partie de l’histoire de la publicité au Maroc», indiquent les organisateurs du Festival.

Né en 1950 à Kénitra, Hamid Semlali découvre très jeune le cinéma d’animation. Lauréat de l’Institut des Beaux-Arts de Bagdad en Irak, il s’immerge dans le monde de la création en participant à des cours et ateliers de production et de réalisation à Prague en ex-Tchécoslovaquie.

Au début des années 1980, il réalise son premier film « Didi la poule » dans lequel il raconte, avec un humour très subtil, l’histoire d’un enfant qui rêve de se transformer en poule.

Professeur d’arts visuels, il quitte l’enseignement en 1985 pour se consacrer à ses passions : le cinéma d’animation et la littérature jeunesse. La même année, il crée l’atelier Al Aïn, une société de production cinématographique et publicitaire.

Hamid Semlali puise son inspiration dans la mémoire collective pour sensibiliser le jeune public à la valeur du patrimoine. Aujourd’hui, il compte dix films d’animation à son actif : « Le Pollueur », « Mohammed V », « Bobo le Sauveur », « Bobo et le fromage », « L’Oiseau de l’Atlas ». . et plus de soixante-dix titres de livres pour enfants. La vingt-deuxième FICAM rend également hommage à l’Américain Bill Plympton.

A une époque où le cinéma indépendant était rare, voire inexistant aux Etats-Unis, lui seul a prouvé qu’il était possible de réussir dans son pays sans passer par les grands studios.

Héritier de Tex Avery, Chuck Jones et de tous les grands animateurs de Termite Terrace et de l’UPA, Plympton emprunte cette voie afin de pratiquer le cinéma qu’il désire.

En 1987, son court métrage « Your Face » lui apporte une reconnaissance mondiale. En 1991, grâce au génial « Push comes to shove », il remporte le Prix Spécial du Jury au Festival de Cannes.

Il se fait connaître avec « La Lune de miel impitoyable », son deuxième long métrage, Grand Prix à Annecy en 1998. Plympton enchaîne ensuite avec d’autres longs métrages : « Hair High », « Idiots and Angels », « Space mutants », « Duel in Monte ». Carlo Del Norte” présenté en Compétition Officielle à la FICAM 2024.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Plusieurs cas de contamination à l’hépatite A dans un collège du Havre
NEXT la fortune du couple Rishi Sunak et Akshata Murty dépasse désormais celle du roi Charles III