Plus durable et égalitaire, le Gstaad Menuhin Festival séduit

Plus durable et égalitaire, le Gstaad Menuhin Festival séduit
Descriptive text here

Juliette De Banès Gardonne

Publié le 7 mai 2024 à 18h14 / Modifié le 7 mai 2024 à 19h04

Nous connaissons la célèbre phrase de Gandhi : « Soyez le changement que vous souhaitez voir dans le monde ». Le directeur du Gstaad Menuhin Festival s’est fixé pour objectif de faire de l’événement majeur fondé par le violoniste Yehudi Menuhin un exemple de changement et de transformation. « Notre organisation cherche à produire un festival durable et respectueux des ressources de notre planète », rappelle son directeur, Christoph Müller, en préambule de l’annonce de sa programmation. Un paradoxe majeur quand on y pense : Gstaad, station huppée où la jet-set arrive en avions privés, où l’on voit en hiver des espèces menacées principalement transformées en manteaux de fourrure, se soucierait ainsi de la planète à travers sa fête de la musique ?

Lire aussi : Sol Gabetta : « Sur scène, je me transforme »

Intéressé par cet article ?

Pour profiter pleinement de notre contenu, abonnez-vous ! Jusqu’au 31 mai, profitez de près de 15 % de réduction sur l’offre annuelle !

CONSULTER LES OFFRES

Bonnes raisons de s’abonner au Temps :
  • Accès illimité à tout le contenu disponible sur le site.
  • Accès illimité à tous les contenus disponibles sur l’application mobile
  • Plan de partage de 5 articles par mois
  • Consultation de la version numérique du journal à partir de 22h la veille
  • Accès aux suppléments et à T, le magazine Temps, au format e-paper
  • Accès à un ensemble d’avantages exclusifs réservés aux abonnés

Déjà abonné ?
Ouvrir une session

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV l’équipe « Un petit truc en plus » sur les marches, sans costumes de créateurs
NEXT Le grand écrivain américain Paul Auster, auteur de « Moon Palace » et de « Leviathan », est décédé à 77 ans