une alimentation riche en plantes pourrait la ralentir, selon une étude

une alimentation riche en plantes pourrait la ralentir, selon une étude
une alimentation riche en plantes pourrait la ralentir, selon une étude

Le cancer de la prostate est l’un des cancers les plus courants chez les hommes, et les options de traitement traditionnelles incluent souvent des interventions médicales invasives et des thérapies lourdes. Cependant, une dimension souvent négligée dans la lutte contre cette maladie est l’alimentation. Cette étude récente, publiée dans la revue Jama Network, met en évidence comment les habitudes alimentaires, notamment une alimentation riche en plantes, peuvent jouer un rôle clé dans la prévention de la progression de cette maladie.

Selon les résultats de cette recherche, dirigée par Vivian Liu, une alimentation principalement à base de plantes peut réduire de près de moitié le risque de progression de la maladie. Pour faire ce constat, les scientifiques ont suivi 2062 hommes atteints d’un cancer de la prostate pendant 6,5 ans en moyenne après leur diagnostic. Les chercheurs ont découvert que chez les hommes qui consommaient principalement des produits végétaux, leur risque de progression de la maladie diminuait de 47 %, par rapport à ceux qui en mangeaient moins. Cependant, Vivian Liu précise que pour bénéficier de cette protection, il n’est pas nécessaire d’être strictement végétarien. Il suffit de manger « 8 portions de fruits, légumes ou céréales complètes » chaque jour et de conserver près de « 4 portions de viande, œufs ou produits laitiers », raconte à - Géraldine Zamansky, journaliste à France 5 Magazine Santé, après avoir interviewé l’auteur de (…)

(…) Cliquez ici pour en voir plus

PFAS : le homard et les crevettes sont les fruits de mer les plus contaminés selon une étude
Innovation : bientôt, des pansements médicaux fabriqués à partir de notre compost ?
Comment distinguer l’alcoolisme de la dipsomanie ?
Combien de temps dure une morsure d’araignée ?
Comment calmer un mal de dents ?

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cette anomalie des ongles pourrait augmenter votre risque de cancer
NEXT plus qu’un simple mal de tête