Les musées de France ne connaissent pas la crise de leur histoire d’amour avec le public

Les musées de France ne connaissent pas la crise de leur histoire d’amour avec le public
Les musées de France ne connaissent pas la crise de leur histoire d’amour avec le public

Première destination touristique mondiale, appréciée pour sa gastronomie, son architecture, son élégance, sa haute couture et ses créations de mode et de parfumerie…, Paris est aussi un concentré de culture qui s’exprime, entre autres, à travers ses musées au rayonnement international, dont plusieurs contiennent les objets et collections d’œuvres d’art les plus riches du monde.

Il est significatif que ces musées ne connaissent pas de crise dans leur histoire d’amour avec le public. Preuve en est l’année 2023 qui fut l’année de tous les records dans les musées français. Et même si cette année a été marquée par des grèves du personnel sans précédent, les visiteurs ont apprécié les expositions, mais aussi les collections permanentes.

De l’histoire à l’art, du Louvre, au Centre Pompidou, en passant par le Grand Palais, le musée d’Orsay…, Paris est un véritable paradis culturel regorgeant des musées les plus visités de la planète. Les grandes expositions ont triomphé en 2023, certains musées ont connu des pics de fréquentation.

À commencer par le Louvre, joyau précieux de l’humanité, attirant le plus grand nombre de visiteurs au monde. C’est ici que repose la célèbre Joconde de Léonard de Vinci. Sa fréquentation a égalé son record de 2015 avec 9,5 millions de visiteurs, soit environ 27 000 personnes par jour. Et dire que la grève de début décembre aurait causé la perte de 50 000 visiteurs supplémentaires. Médaille d’or pour l’exposition qu’elle a accueillie, consacrée aux trois peintres italiens de la fin du XVIe siècle, Titien, Tintoret, Véronèse, et qui a attiré près de 250 000 visiteurs.

Et si le musée porte un tel nom, c’est parce que ces quartiers sont situés dans le splendide édifice qu’est le palais du Louvre, considéré comme le plus grand palais du monde. D’une superficie de 135 000 m2, sa construction s’est étalée, période après période, sur 800 ans, du style Renaissance aux styles classique et néoclassique.

Comme le Louvre, le musée d’Orsay s’en sort aussi bien en 2023 qu’en 2022, avec un peu plus de 3 millions de visiteurs. Les expositions James Ensor et « Art Nouveau Revival » ont attiré plus de 4 000 fans par jour.

Quant au Centre Pompidou, il a battu son record. Depuis la réouverture de ce Centre, aussi appelé Centre Beaubourg en 2000, l’année 2008 a connu le meilleur millésime : 2023 a fait encore mieux avec près de 3,5 millions de visiteurs, malgré quatre semaines de fermeture totale entre novembre et décembre. La fréquentation quotidienne (12 000 personnes) a augmenté de 33 % en un an. “Kandinsky”, avec 703 000 entrées, est la troisième exposition la plus fréquentée depuis l’ouverture du musée en 1977.

Le Centre Pompidou, rappelons-le, est une référence mondiale en matière de musées d’art contemporain. Deux musées la surpassent en richesse de collections : ceux de New York et de Londres.

Quant au musée du quai Branly, ouvert depuis 2006, il a enregistré une hausse de fréquentation de 7,9% avec 1,5 million de visiteurs en 2023. L’exposition « L’ère du jazz » a battu de loin « Tarzan » (175 000 visiteurs contre 170 000).

Ce musée qui abrite un jardin de 2 hectares est l’un des joyaux culturels de Paris. Il est conçu pour mettre en valeur les cultures non européennes.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le 2ème Tournoi International d’Improvisation à Casablanca
NEXT Bus du Coeur de Femme jusqu’au Mans. On vous explique comment se déroulent les projections