“Fiasco” sur Netflix, histoire d’un tournage cauchemardesque porté par un beau casting – rts.ch

“Fiasco” sur Netflix, histoire d’un tournage cauchemardesque porté par un beau casting – rts.ch
“Fiasco” sur Netflix, histoire d’un tournage cauchemardesque porté par un beau casting – rts.ch

Sur le tournage de son premier long métrage, un jeune réalisateur vit un rêve éveillé. Mais dès le premier jour, les problèmes s’accumulent et tout se passe mal. Mené par Pierre Niney en cinéaste débutant suranné et avec un très bon casting, “Fiasco” est disponible sur Netflix depuis le 30 avril.

Pour faire court, « Fiasco » est loin de briller par son originalité. Sur la forme, la série reprend la grammaire de « The Office », avec ses zooms rafales et ses recadrages. Il s’appuie également sur les codes du faux documentaire avec des entretiens face caméra avec les protagonistes pour raconter leur version du chaos entre deux scènes de vie sur le plateau de tournage.

Certaines idées exploitées ailleurs, comme le faux producteur blindé qui vient à la rescousse comme « Making of » de Cédric Kahn ou la fille qui sent si fort la bouche déjà vue dans « Protéger et servir » de Clovis Cornillac, renforcent cet arrière-plan. goût paresseux pour l’écriture.

Contenu externe

Ce contenu externe ne peut pas être affiché car il est susceptible de collecter des données personnelles. Pour voir ce contenu vous devez autoriser la catégorie Réseaux sociaux.

Accepter Plus d’information

Un doux rêveur timide

Pierre Niney incarne un cinéaste, Raphaël Valande, qui n’a rien à voir avec Marc, le névrosé aussi insupportable qu’irrésistible dans le film de Michel Gondry « Le Livre des solutions ». Moins égocentrique, c’est un doux rêveur, naïf et timide, qui réalise le rêve de sa vie en réalisant son premier long métrage.

Cette fresque ambitieuse doit rendre hommage à sa grand-mère (Marie-Christine Barrault), qui s’est a priori distinguée par son courage durant la Seconde Guerre mondiale. Mais dès le premier jour, l’affaire démarre très mal.

Le décor est pris en otage par l’acteur vedette (Vincent Cassel) qui impose ses vues. Amant secret de l’actrice principale (Leslie Medina), le cinéaste multiplie les bourdes, de quoi laisser perplexe son assistante (Géraldine Nakache) et toute l’équipe technique.

Pierre Niney dans la série « Fiasco ». [Netflix – Thibault Grabherr]

Les ennuis s’accumulent

Alors que le producteur (Pascal Demolon) l’invite à prononcer le traditionnel discours de début de tournage, l’intervention banale se transforme en une logorrhée sexiste embarrassante. Un corbeau filme les images et menace de les publier en ligne à moins qu’une rançon ne soit payée. Couper! Et bien non. Un bad buzz plus tard, les problèmes continuent de s’accumuler.

Basé sur un scénario qui joue sur la surenchère en galère, quitte à taquiner l’improbable, « Fiasco » offre son lot de situations toujours plus incongrues et loufoques portées par des personnages à tendance bobet. Entre deux moments doux où glissent les dialogues et l’action, de belles trouvailles très drôles ponctuent néanmoins les sept épisodes de trente-cinq minutes, comme cette boîte de cassoulet imposée par un sponsor en guise de placement de produit sur une scène de camp. concentration. En le resserrant un peu, la série aurait grandement gagné en dynamique et en efficacité.

Acteurs complices

L’intérêt de “Fiasco” repose sans doute sur son casting, une bande d’amis qui s’offrent une sympathique récréation. Ils prennent beaucoup de plaisir à jouer et ça se voit. Dans cette troupe émerge une nouvelle venue, Juliette Gasquet, la stagiaire à la moue boudeuse.

Nonchalante, elle se met en quatre pour aider du mieux qu’elle peut sur ce plateau cauchemardesque. Sa seule présence, ainsi que l’excellente performance d’acteur de François Civil, l’ami imprévisible et ennuyeux à la double personnalité, suffisent à convaincre les gens de regarder la série jusqu’au bout.

Philippe Congiusti/mh

« Fiasco » d’Igor Gotesman, avec Pierre Niney, Géraldine Nakache, Pascal Demolon, Vincent Cassel, Leslie Medina. Sept épisodes de trente-cinq minutes à voir sur Netflix depuis le 30 avril 2024.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV une journée de la santé sexuelle mercredi 29 mai 2024 à Redon
NEXT 750 000 décès pourraient être évités chaque année, selon un rapport